Sounds of life Vol.2 - Actualité manga

Sounds of life Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 19 Janvier 2023

L'entraînement intensif démarre ! Le club a un mois pour réussir à maîtriser un morceau pour convaincre le vice principal qu'ils sont sérieux dans leur démarche. Pourtant, de nombreux problèmes vont petit à petit apparaître et étioler leur confiance en eux. Arriveront-ils à tout surmonter ?


Et bien, après un excellent premier tome, le deuxième tome poursuit sur cette même lancée. Après un tome qui montre la construction du groupe qui va devenir le noyau dur de ce club, il est temps de mettre un peu à l'épreuve leurs déterminations et leurs liens. Déjà : les trois loustics fan de Nagi vont devoir apprendre de zéro pour faire du koto. Et ce n'était que l'affection pour le jeune homme qui les a poussés à intégrer le club. Autant dire qu'il va leur falloir un peu plus de motivation. Deuxièmement, nous avons Satowa qui est toujours dans cette posture de « queen », à prendre tout le monde de haut. Sauf que c'est une piètre enseignante, et surtout, elle ne sait pas comment les aider car ils partent vraiment de zéro. Et ce qui lui semblait inné est loin de l'être pour tout le monde. Il va donc falloir qu'ils se mettent à communiquer, et surtout, que chacun prenne sa place dans ce processus. Nagi va se mettre à s'entraîner par lui-même, avec trois francs six sous. Les trois compères vont rapidement le suivre dans son élan, tandis que Satowa va s'en remettre un peu au groupe pour l'aider à devenir plus pédagogue. C'est une vraie phrase d'apprentissage à la shônen, où chacun contribue pour le groupe. On se retrouverai presque dans les meilleurs phases d'entraînements de certains mangas de sports, à la Haikyuu ou autre. Et c'est là, pour moi, qu'est la vraie force de cette série, et qui promet vraiment de belles choses pour la suite : ça emprunte de nombreux codes aux mangas de sports, et donc au shônen. Et si on a quand même beaucoup de bons sentiments, on sent que Amu, la mangaka, a voulu donné une vraie profondeur à la série.


Encore un excellent tome en tout cas, qui se termine sur un formidable, et très frustrant, cliffhanger. Notre petit club de koto arrivera-t-il à convaincre le vice-principal ? Mais surtout, réussiront-ils à faire une performance qui les satisfera ? Affaire à suivre...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan
16 20
Note de la rédaction