Skip Beat! Vol.33 - Actualité manga

Skip Beat! Vol.33

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 June 2015

Autant vous prévenir : la fin du précédent tome et le début de celui-ci vous feront frémir. Tant de tension dans l’air… Un rôle qui semble protéger les deux acteurs, Ren et Kyoko se rapprochent dangereusement, presque trop malgré leurs interprétations. On ne sait plus qui de Cain Heel et sa sœur ou de Kyoko et Ren sont à l’œuvre. Ils se collent, se font des suçons, se promettent une appartenance réciproque… Quand ils sortent enfin de leurs rôles, c’est toute cette pression qui leur retombe violemment dessus. Se replonger dedans n’est pas facile, et pourtant aucun d’eux ne veut abandonner, et ils reprennent leurs jeux avec d’autant plus de détermination. C’est même main dans la main qu’ils repartent vers le tournage du film, alors qu’on aimerait tellement les voir agir comme cela sans leurs maques de frère et sœur Heel.


Est-ce possible de faire encore plus frustrante que la fin du précédent opus ? De faire aussi tendu ? Il faut croire que oui. Ce tome nous déroule avec précision l’évolution de Kyko, et son sentiment d’être prise au piège, de devoir s’avouer quelque chose au risque de sombrer est parfaitement mis en scène. Comme à l’accoutumée, la mangaka parvient parfaitement à symboliser les émotions de ses protagonistes. La falaise, le coffre avec les cadenas dont le dernier s’ouvre enfin… Autant de dessins qui nous permettent de comprendre et de saisir en une fraction de seconde les sentiments de notre héroïne. Cela la transcende, lui donne une dimension bien plus intéressante que si l’auteur racontait juste ce qu’il se passe dans sa tête et dans son cœur. Un très bon tome, superbement imagé et oh combien frustrant.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News