Skip Beat! Vol.17 - Actualité manga

Skip Beat! Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 30 August 2011

Et voici enfin la fin d’un arc de la plus grande importance ! Du moins, une fin qui prend la moitié du tome, mais une fin quand même. Et dans les grandes largeurs ! Entre les dernières scènes tournées à Karuizawa pour Kyôko et tout le reste, notre héroïne n’est pas prête d’oublier cet épilogue. Après avoir rencontré la manager de Shô qui l’intrigue quelque peu, après avoir revu Reino, après avoir admiré Ren qui s’énerve, après s’être convaincue de nouveau que Reino et maléfique, après ... Bref, après tout ça, nouveau départ ! Ce qui est un peu dommage puisque l’auteur marche sur ce qui devenait juste intéressant, à savoir le passé très mystérieux de Ren, alias Corn. Si Kyôko est encore à des milliers kilomètres de saisir tout cela, on s’impatiente, on trépigne ... tout en en restant là. Retour à la vie habituelle, seulement après le succès de « Dark Moon », les acteurs que sont Ren et Kyôko ne sont plus considérés comme avant. Si cela arrange Ren qui explore alors sa part de noirceur dans le plus grand anonymat, notre héroïne ne reçoit pkus que des rôles copiant Mio, ce qui l’afflige et l’attriste, décidée qu’elle est à ne pas s’enfermer dans un carcan de rôle qui la briderait.

Et là ... c’est le retour de Mlle c’est un scandale ! Un pur moment de bonheur, donc, qui enchaine rapidement avec le début d’un nouvel arc durant lequel Kyôko abandonne enfin sa perruque et reprend du service dans la section Love Me pour servir de larb... de guide à un acteur connu. Lequel ? Comment ? Pourquoi ? Tout le monde semble plus ou moins comploter autour d’elle, sans qu’elle ne s’en rende bien évidemment compte. On est donc ravi de voir qu’un nouveau souffle est donné à la série. Pas que l’on s’ennuyait dans le précédent arc, mais il faut dire qu’on avait hâte de retrouver ce qui a fait de Skip Beat la série si appréciée qu’elle est à présent. Un uniforme rose, des cheveux châtains, et Ren toujours dans le coin, ses indécisions en plus. Toujours est-il que l’humour reprend le dessus dans la seconde partie du tome, après le mystère du début, ce qui fait de ce dix-septième tome un volume très équilibré et rapide, trop rapide à lire.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News