Skip Beat! Vol.14 - Actualité manga

Skip Beat! Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 October 2010

Le projet Dark Moon continue son petit bout de chemin, plus tranquillement maintenant que Ren a trouvé le personnage qu’il se devait de jouer, et chacun donne alors de son mieux. Même si cela signifie que le jeune homme est très occupé à tourner toutes les scènes où il apparait, et n’a donc plus trop l’occasion de passer du temps avec Kyoko. Et pour aggraver la situation de notre héroïne, voilà qu’un de ses vieux démons ressurgit avec force. Le clip de Sho est lancé, la renommée de Kyoko la belle ange également, mais lors d’une émission de découverte des jeunes talents, la jeune fille va croiser son ennemi juré dans les couloirs de la chaine. Mais ce n’est pas tout ! Car si Kyoko va faire la morale à Shô, d’un air énervé et qui ne devrait souffrir d’aucune réplique, c’est parce qu’un groupe ridicule de visual kei appelé Vie Ghoul plagie ouvertement le chanteur tant aimé de ces dames. La concurrence est ouverte, et Kyoko ne supporte pas que de tels opportunistes sabotent la première place de Sho qu’elle veut piétiner par elle-même ... Un peu complexe, comme raisonnement justifiant le remontage de moral non prémédité qu’elle offre à son ennemi, mais venant d’elle cela ne nous surprend même plus !

Ce tome-ci marque donc le grand retour de Sho, et pas seulement dans l’importance de la narration mais également au rang des prétendants potentiels pour Kyoko ... Et avec un Ren placide qui ne s’inquiète de rien et fait confiance à celle qu’il aime pour ne pas retomber dans un piège dont elle doit se méfier, les amours de la jeune fille ne sont pas prêts d’évoluer ! D’autant qu’on sait maintenant pertinemment, puisque lui-même l’admet, que Ren est bel et bien amoureux. Reste que le revirement de Sho, s’il est assez logique dans les faits, est un peu ... frustrant. On attend tellement l’évolution entre Ren et Kyoko qu’inclure un troisième élément pour un triangle amoureux aussi évident relève pour l’instant de la facilité. A voir si l’auteur va l’exploiter de manière pertinente, en tous les cas cela aura au moins eu l’avantage de nous faire revenir Sho dans l’histoire, pour notre plus grande satisfaction. Son caractère simplet relégué derrière une carapace de classe et de charisme nous amuse beaucoup, le rendant même plus accessible parfois que son rival aux cheveux sombres.



Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News