Sexy Cosplay Doll Vol.5 - Actualité manga

Sexy Cosplay Doll Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 16 April 2021

Gojô est toujours plein de volonté quand il s'agit d'aider Marine dans ses cosplays. Seulement, une limite vient se présenter au lycéen : Son nouveau projet est particulièrement léger en tissu, et voir une partie de la poitrine de son amie le chamboule au plus haut point. Un nouveau projet est alors sur le point d'être lancé, et celui-ci mènera une expérience singulière tant dans la réflexion du costume que dans le shooting.
De son côté, Marine craque définitivement pour Gojô. Aussi, entre deux séances, une session shopping et un tour au festival estival du coin pourrait permettre de consolider leurs liens.

Jusqu'à présent, Shinichi Fukuda parvenait à créer un beau mélange entre tranche de vie visuellement sexy et un focus pertinent sur le cosplay et ses problématiques. Dans ce cinquième tome, il fait un certain parie : Assumer la portée sensuelle que peut avoir cet art, et l'effet que la pratique peut provoquer sur un Gojô qui ne reste qu'un adolescent qui n'a pas encore eu ses premières expériences. Un choix intéressant mais qui pouvait s'avérer rapidement casse-gueule, et pourtant l'auteur ne s'en sort pas trop mal. Car si ce cinquième tome propose de nouvelles situations aguicheuses pour le lecteur, Shinichi Fukuda jouant toujours sur les formes de Marine, l'aspect serré de ses tenue et différents plans de mise en scène, il sait aussi dépeindre la gêne mutuelle que certaines situations peuvent provoquer. Un résultat convaincant étant donné le bâton tendu, notamment lors de l'épisode du love hotel qui aurait pu virer dans un véritable mauvais goût.

Pourtant, l'artiste reste fidèle à sa formule : C'est coquinou sans trop en faire, et la volonté de montrer l'envers du décor du monde du cosplay demeure présente. Cette fois-ci, le mangaka parle de l'exercice délicat de l'interprétation lorsqu'une œuvre se montre vague dans la représentation des tenues, ainsi que la manière de créer différents environnements de shooting. Tant de points intéressants et variés par rapport à ce qui était vu précédemment, ce qui confirme aussi un processus japonais assez différent de ce qu'on peut connaître en France. Le tout reste montré avec humour aguicheur évidemment, sans pour autant virer dans le graveleux total. Le mangaka sait entretenir cette balance, et on le salue pour ça.

Aussi, une tranche de vie intimiste plus prononcée trouve sa place dans ce cinquième tome. Les sentiments de Marine pour Gojô ne font plus aucun doute, et tous deux ont maintenant dépassé la relation de simples camarades de passion. Il en résulte quelques épisodes légers, amusant et frais, qui parviennent à nous envouter en dépeignant l'innocence d'adolescent des deux personnages. L'histoire d'amour en elle-même ne progresse pas et le statut quo persiste, mais Shinichi Fukuda parvient à croquer la routine des deux personnages de belle manière. Sexy Cosplay Doll confirme une nouvelle de ses dimensions, et la série n'en devient que plus envoutante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News