SOS Love Vol.5 - Actualité manga

SOS Love Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 April 2020

Kayo et Shinnosuke sortent enfin ensemble ! Mais pour l'homologue du futur de notre héroïne, cela n'est pas forcément le bon moment, car tous deux pourraient être amenés à se séparer avant la fac... Pourtant, Kayo mise sur un avenir radieux, et va tout faire pour orienter sa relation avec son petit-ami positivement, tout en s'assurant d'entrer dans la même université que lui. Mais à ne penser qu'à ce futur idyllique, ne va-t-elle pas mettre son couple en danger ?

Le couple entre les deux têtes d'affiche de la série est formé ! Pourtant, ça ne signifie par la finalité de la série, loin de là même, l'objectif étant un avenir aux côtés de Shinnosuke pour Kayo. Ainsi, ce volume a tant pour tâche de montrer leur quotidien nouveau que d'amener quelques moments d'adversité. La petite crainte que l'on pouvait avoir, c'est quant à la possibilité de Yasuko de continuer le développement de son récit sans tomber dans quelques clichés, comme ce fut le cas durant les trois opus précédents, par instants.

Et ce défaut, ce cinquième tome l'a... de manière assez ambiguë. Sur un premier degré de lecture, on pourrait reprocher à cette suite de se montrer convenue, puisqu'il semblait évident que le couple allait rencontrer quelques difficultés, sachant qu'il reste encore deux tomes après celui-ci. Les quiproquos sont donc présents, même omniprésents sur la deuxième moitié, ce qui aurait de quoi frustrer à de nombreuses reprises. Pourtant, les intentions d'écriture de la mangaka sont assez claires, ici. L'idée et de présenter une opposition entre un Shinnosuke mature et réfléchi, qui sait faire la balance entre son avenir amoureux et ses études, et une Kayo qui ne pense qu'au grand amour et en néglige le reste, à cause des idées que son homologue (irresponsable au passage) lui a fait rentrer dans le crane.

La dualité est donc bien trouvée et bien développée, créant alors une opposition légitime entre les deux protagonistes. Dès lors, les instants dramatiques deviennent plus légitimes, et on saisit où l'autrice veut en venir. Celle-ci déclare d'ailleurs, en amorce de tome, que les grandes lignes de la séries sont écrites, et on est tentés de la croire par cette manière de développer le couple, et de ne pas rester sur un amour idyllique qui ne souffrirait que de micro conflits. Les enjeux sont ici importants, notamment en ce qui concerne la psychologie de l'héroïne, Kayo étant sans cesse montrée comme une adolescence perdue dans ses rêves d'avenir, et qui ne sait pas apprécier le présent comme elle le devrait.

Cela n'empêchera pas les lectrices et les lecteurs de vouloir secouer l'héroïne, loin de là, mais la démarche semble volontaire. Alors, on apprécie un peu plus cet aspect convenu de SOS Love, si tant est que l'écriture amène à un accomplissement définit. La tâche du sixième tome sera donc de donner du crédit à l'ensemble de la série, et de faire en sorte que tous ces événements aient des retombées légitimes. Car si la série totalise sept volumes, l'histoire principale se terminera dans l'opus suivant, le septième volet compilant des chapitres dessinés après coup. La curiosité est au rendez-vous, tant il y a de quoi avoir hâte de découvrir comment se terminera l'histoire de Kayo.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News