Romantic Obsession Vol.2 - Actualité manga

Romantic Obsession Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 06 December 2011

Sous une couverture qui révèle bien les quelques défauts de dessin de l’auteur, on retrouve le second tome d’un shojo qui pour l’instant n’a rien pour plaire. Hotaru, supposée être folle amoureuse de son prof, s’est finalement rendue compte qu’elle était tombée amoureuse du petit frère, Kosuke. Il est attentionné, il l’aime, c’est bien commode. Surtout que l’amour nait d’un rien à cet âge, et encore plus dans le monde merveilleux du shojo. Mais, oh malheur la meilleure amie d’Hotaru est amoureuse du même garçon, depuis longtemps, même en sachant qu’elle n’a aucune chance ! Alors que les deux jeunes gens se rapprochent peu à peu et qu’Hotaru en vient même à vouloir vraiment se rapprocher de Kosuke, la maléfique meilleure amie complote dans son dos. Elle entend leur conversation, comprend qu’ils ont rendez-vous le lendemain. Alors elle envoie un mail à Kosuke à la place d’Hotaru pour changer le lieu de rendez-vous et passe son portable sous l’eau histoire de le neutraliser. Comme ça elle peut faire croire à l’un et à l’autre qu’ils se sont fait poser un lapin, et rejoindre son aimé discrètement. Une fille, c’est fourbe. Surtout vu les malentendus que cela crée ...

Car oui, c’est merveilleux de voir à quel point les mauvais timings et les hasards malencontreux s’accumulent dans ce deuxième tome ! Si bien que Kosuke est persuadé qu’Hotaru aime encore son frère, Haruna-sensei, qui lui est venu en aide il y a deux ans. Mais la révélation que l’on apprend bouleverse le cours de l’histoire ! Ou pas, puisqu’on s’y attendait très largement. Ensuite l’auteur part dans un délire de course d’orientation qui tourne mal avec un cambrioleur armé en liberté dans les bois. Juste pour empêcher les deux tourtereaux de se rejoindre après avoir utilisé toutes les autres excuses (malentendu de lieu, jalousie, Hotaru qui s’endort quand il passe ...) Bref. Un condensé de clichés tous plus horribles les uns que les autres, surtout que Haruna-sensei est pitoyablement toujours au bon endroit au bon moment pour faire douter notre héroïne et la repousser dans ses bras que, finalement, elle ne connait pas. Et la fin du tome est un massacre total tant on tremble de deviner que l’auteur a osé faire cette énormité ... En somme un second tome pire que le premier sur les coïncidences et les grosseurs du scénario, mais l’on s’y ennuie tout de même un peu moins.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

11 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News