Reine d'Egypte Vol.6 - Actualité manga

Reine d'Egypte Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 October 2019

Le prince Djehouty a quitté le palais pour suivre une formation à Memphis. En cette absence, c'est sa mère, Hatchepsout, qui prend le trône et devient ainsi le premier Pharaon de l'histoire, un changement qui a de quoi désorienter l’Égypte.
La Reine met alors en place une politique différente des précédentes : plutôt que privilégier la guerre, elle entame de grandes avancées commerciales. Dans cette volonté de changement, un nouvel individu se présente face à elle : Panéhésy, est expert du commerce qui a déjà eu des occasions de voyager...

La conclusion du tome précédent amenait un chamboulement majeur dans la série, puisqu'elle cristallisait totalement le titre français du manga. « Reine d'Egypte » est maintenant un titre particulièrement appropriée, puisque ce sixième tome nous propose à présent de suivre la vie de Hatchepsout en tant que première femme Pharaon.

Et cette évolution scénaristique impacte énormément la nature même de la série. Très orientée vers les manigances de pouvoir et divers drames au palais jusqu'à présent, elle prend d'abord une forme de tranche-de-vie politique durant laquelle la Reine va mettre en place ses directives politiques, aux côtés d'un nouveau personnage très singulier. Sur une grande partie du volume, il est donc question de l'affirmation de ces échanges et de la possibilité de ramener une Égypte glorieuse, soit un ton assez posé qui donne une nature nouvelle à la série. Ca sera un peu mou pour certains, mais cette direction prise par Chie Inudoh, et inspirée par les accomplissements du véritable personnage de Hatchepsout, se révèle assez intéressante.

Évidemment, toutes les interactions avec Panéhésy, un personnage particulièrement ambigu qu'on aime apprécier tout en se méfiant de lui, apportent une dynamique assez nouvelle. On n'est parfois pas très loin du triangle amoureux, mais l'autrice évite ce piège grossier en faisant de ce nouveau venu une réelle source d'impact pour Hatchepsout dont l'évolution est plus que palpable, et même appréciable, au fil de ce sixième volet.

Car outre les accomplissement de la première femme Pharaon, il est souvent question de l'image qu'elle renvoie auprès de son peuple, une piste brillamment exploitée vers la fin du tome, qui renoue avec l'intensité dramatique des précédents opus, et qui donne beaucoup de sens à la série tout en éloignant la protagoniste de la figure d'héroïne sans défaut. Les failles de Hatchepsout sont au cœur du récit, ce qui la rend particulièrement intéressante voire attachante sur les dernières pages. Si on pouvait parfois reprocher un manque de réelle évolution du personnage, ce sixième opus vient énormément le faire progresser mais aussi faillir, rendant la Reine plus humaine qu'elle ne l'a jamais été.

Il y a donc bien une montée crescendo dans ce sixième opus, et la suite devrait correspondre à cette évolution étant donné l'information capitale communiquée sur les dernières pages. Le septième opus devrait donc redoubler d'intensité. A noter que Chie Inudoh envisageait 5 ou 6 tomes pour l'ensemble de la série, un cap désormais franchi. Sans trop nous avancer, peut-être pouvons-nous imaginer que l’œuvre entrera prochainement dans son arc final...
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News