ReLIFE Vol.9 - Actualité manga

ReLIFE Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 20 May 2019

Critique 2
Le festival culturel du lycée approche, et Arata est choisi comme délégué pour gagner quelques points sur son dossier, et compenser ses faibles résultats. Une initiative qui ne l'enchante pas, et le jeune homme se braque davantage quand Chizuru se propose pour l'épauler ! Cette dernière compte bien savoir si Arata est un adulte ou non, tandis que le garçon cherchait à mettre de la distance entre eux, redoutant ses sentiments pour sa camarade qui grandissent...
Depuis la révélation autour de Chizuru, le récit se concentre toujours davantage autour d'elle et Arata. C'était déjà le cas depuis le début, mais l'évolution du scénario a largement chamboulé cette optique, donnant aux passages de nouveaux enjeux au projet ReLife.
Ce neuvième tome se situe dans cette exacte optique. Le petit coup de génie de Yayoiso, c'est ici de traiter de nouveaux éléments classiques de la comédie lycéenne en misant sur les concepts de la série, ainsi que sur l'évolution des mentalités des personnages. Et clairement, cet opus est bien celui de Chizuru, la jeune femme étant amenée à évoluer de manière beaucoup plus vive que précédemment. On trouve alors un parallèle agréable avec le traitement d'Arata des derniers tomes, puisque la psychologie de Chizuru et les enjeux de son évolution sont justifiés par rapport à son passé d'adulte. Le personnage, de plus en plus complexe, nous est rendu bien plus compréhensible, et forcément plus attachant.
Si dans l'idée ce tome traite de querelles et de quiproquos assez classiques, c'est bien pour son travail sur Chizuru que le tout est rendu appréciable. Tout ce développement, basé sur quelques situations précises, donne au tout une certaine intensité, et suscite chez le lecteur la curiosité de voir si la lycéenne saura comprendre ses défauts et aller de l'avant, afin de se sociabiliser davantage. Le traitement, constituant les trois quarts de l'intérêt du tome, est clairement prenant, et surtout logique au regard de ce que souhaite accomplir Yayoiso avec sa série. L'auteur traite encore une fois des difficultés à s'assumer en tant qu'adulte et franchi un nouveau cap dans l'évolution de ses personnages, faisant de ce neuvième tome un opus particulièrement important.
Reste à savoir quelles seront les répercussions de l'évolution de Chizuru, à long terme. Sa potentielle romance avec Arata constitue un élément de l'intrigue de plus en plus important, et peut-être que l'arc du festival culturel du lycée sera l'occasion de le traiter. A côté de ça, le projet ReLife se poursuit, et il semble difficile de deviner sa finalité pour le moment. Beaucoup de potentiel pour la suite de la série, donc, si bien que les 6 derniers tomes promettent un programme passionnant. A l'approche de la dizaine de tomes, ReLife, reste toujours aussi prenant et malin dans ses développements et ses thématiques !

Critique 1

Arata et Chizuru partagent les mêmes sentiments l'un envers l'autre mais ne se le sont pas avoués...comment pourraient ils le faire quand tous deux croit que l'autre est bel et bien un adolescent et non pas un trentenaire vivant une expérience des plus étranges? Pourtant Chizuru commence à douter...et si Arata vivait lui aussi l'expérience Relife? Mais comment en être sur sans pouvoir évoquer le sujet?
An et Ryo, les observateurs décident d'en rajouter en faisant en sorte que les deux "sujets" soient nommés délégués au festival culturel du lycée... Une lourde responsabilité qui va raviver de biens mauvais souvenirs chez Chizuru!

Maintenant que le lecteur sait que Chizuru est elle aussi un sujet de l'expérience Relife, le point de vue du lecteur a totalement changé vis à vis de la jeune fille/femme...et désormais nous n'attendons plus qu'une chose, c'est que Arata et cette dernière s'avouent leurs sentiments...mais il reste un obstacle de taille: tous deux pensent que l'autre est un adolescent. Se pose alors la question morale, outre le fait qu'ils pensent également que l'autre l'aura oublié une fois l'expérience terminée, il y a bien évidemment la question de l'âge et le fait d'abuser de la naïveté d'un ado (surtout du point de vue de Arata)...

Ici on laisse de coté les autres personnages qui ne seront présents qu'en toile de fond pour s'intéresser réellement à nos deux protagonistes; ils se voient confier une mission commune: organiser le festival culturel du lycée.
Pour Chizuru c'est surtout pour compenser le fait de ne plus être déléguée, pour Arata c'est pour compenser le fait d'être aussi mauvais élève, et pour An et Ryo c'est l'occasion de les voir se rapprocher et de les étudier ensemble dans leurs rapports ambigus!

Après s'être attardé quelque peu sur le traumatisme qu'a vécu Arata, cette fois c'est celui de Chiziru qui va nous intéresser! Elle est trop perfectionniste et surtout manque d'empathie, dans le but d'atteindre un objectif elle remplira les rôles et fonctions de ses camarades qui se le sont vu attribuer, quitte à les vexer, les offenser et surtout les agacer! Ici Arata aura pour but d'arrondir les angles...chose bien peu aisé.
Mais au fur et à mesure que les conflits vont se multiplier la jeune fille va se remettre en question, se remémorer son passé, les mots blessants qu'elle a pu entendre...elle va ainsi progresser, s'améliorer...mais également se rapprocher de Arata qui lui de son coté fait le yoyo...il abaisse ses défenses pour les relever ensuite...

Un tome d'autant plus intéressant qu'il se concentre véritablement sur l'essentiel, sur ce qui nous intéresse le plus à savoir la relation entre nos deux héros!
On est d'autant plus curieux de découvrir la suite de cette étrange aventure de deux personnes que tout semble séparer...et pourtant...

Ça se lit tout seul et on y prend un réel plaisir!
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News