Re:Zero – Troisième Arc - Truth of Zero Vol.10 - Actualité manga

Re:Zero – Troisième Arc - Truth of Zero Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 02 June 2020

Chronique 2

Dans la nouvelle boucle temporelle, Subaru en est revenu au moment du combat final contre l'ignoble Pételgeuse Romanée-Conti, l'Évêque du culte de la Sorcière chargé de la Paresse. Et ayant tiré des leçons de sa mort dans la précédente boucle, il est bien décidé à ne pas répéter la même erreur en se laissant posséder par l'esprit de son ennemi. Même si pour cela il doit quand même, dans sa stratégie, prendre quelques risques, mais également compter sur son alliance avec un homme qu'en quelque temps auparavant il détestait: Julius Juukulius. Mettant sa lame au service des plans de notre héros, le chevalier d'Anastasia Hoshin et membre de la garde royale et prêt à en découdre...

Avec cet avant-dernier volume du manga Re:Zero: Truth of Zero, l'heure du vrai combat final contre Pételgeuse est donc arrivé, pour un résultat s'avérant prenant, comme toujours avec la série. Cet ultime affrontement contre l'évêque fait pourtant dans le plus grand classicisme au niveau de son déroulement, malgré une petite surprise supplémentaire de l'ennemi après sa défaite, mais ce n'est peut-être pas plus mal après tout ce qui s'est passé au fil de ce troisième grand arc de l'oeuvre, où Subaru aura beaucoup évolué entre autres choses. De ce dernier combat en deux temps, le mangaka Daichi Matsuse fait de bonnes choses à travers son rendu visuel toujours aussi fluide et dynamique, et surtout on retiendra de cette bataille les évolutions bien visibles en Subaru.

Tout d'abord, des évolutions dans son lien avec Julius, un lien déjà abordé auparavant et qui se concrétise bien ici avec leur alliance: les deux garçons ont beau se détester et savoir qu'ils ne seront probablement jamais amis, ils savent désormais se respecter et reconnaître la valeur de l'autre, ce qui confère à leur alliance un aspect assez noble, d'autant plus que les choses sont bien campés entre l'action menée par la lame de Julius et la part plus tactique du plan de Subaru. Un cocktail efficacement dosée, en somme.

Mais aussi des évolutions dans la manière dont notre héros voit les choses et se comporte. Cette fois-ci, c'en est bien fini du Subaru égoïste, qui pensait surtout à lui-même derrière ses belles paroles, au point d'avoir pu blesser Emilia. On le ressent bien, le jeune homme comprend enfin pourquoi il s'acharne tant dans ce monde, et la réponse réside en un seul nom.

Tout ceci aboutit sur une dernière partie de volume qui, sans être aussi touchante que dans l'anime (qui était accompagné de voix, de musique, etc), s'avère très juste et belle dans le tout nouveau rapport qui se bâtit entre Subaru et Emilia, et malgré quelques paroles presque mièvres on en ressort facilement conquis après tout ce que les personnage sont traversé. De quoi refermer avec force, comme il se doit, cet arc... ou presque.

Car la fin de ce dixième volume du manga a beau correspondre pile poil à la fin de la saison 1 de l'anime, l'arc Truth of Zero en manga n'est pas encore tout à fait fini et a encore un 11e et dernier volume à dévoiler. Comme l'expliquent Daichi Matuse et Tappei Nagatsuki en postface du présent volume, le prochain tome proposera des choses qui n'ont pas été vues dans l'anime. De quoi attiser notre curiosité pour cette toute fin d'arc, en attendant cet été l'arrivée de la saison 2 de l'anime ainsi que, normalement, la parution du 9e tome du light novel aux éditions Ofelbe, un volume qui lui aussi viendra conclure l'arc Truth of Zero !


Chronique 1

Subaru et Julius font face à Pételgeuse, l’Évêque du Culte de la Sorcière affilié à la Paresse, dans un combat final. Seulement, le garçon venu d'un autre monde ne doit pas commettre la même erreur qu'auparavant, celle de se faire posséder. Mais justement, il pourrait bien retourner la ruse de son ennemi contre lui...

Avec ce dixième volume, une sorte de cap symbolique est atteint. Outre le fait qu'un arc du manga atteigne, pour la première fois, un numéro à deux chiffres, nous assistons à la transcription des événements qui correspondent à la toute fin de l'anime. Autrement dit, à l'heure actuelle, le manga a rattrapé l'adaptation animée dans nos contrées.

Pas de surprise pour ceux qui sont passés par le support audiovisuel : C'est par un combat intense contre Pételgeuse que le troisième arc atteint son climax. Et si cette partie s'était parfois détachée d'un certain classicisme, c'est un affrontement final plutôt simple dans la forme qui nous est proposé. Seulement, le scénario d'origine de Tappei Nagatsuki joue particulièrement bien sur la relation entre Subaru et Julius, entre rivalité et amitié emplie de noblesse, ce qui impact forcément le ton de la bataille. Le déroulé du combat est classique, et la puissance des techniques de Julius se mêle très bien aux astuces de Subaru, pour un rendu très satisfaisant dans la globalité.

Et au-delà même du simple affrontement, on notera le soin apporté par l'auteur d'origine pour conclure cette troisième partir en apothéose. Quelques rebondissements amènent une intensité plutôt prenante, le tout pour aboutir à une final explosif, mais aussi touchant par la résolution des quelques enjeux émotionnels qui se devaient d'être conclus. L'intrigue joue efficacement sur les personnages mais aussi (et surtout) un Subaru qui semble s'être détaché du crétin qu'il était autrefois. Difficile alors de ne pas éprouver une certaine satisfaction sur la conclusion proposée, laissant croire à un prochain arc qui traitera des pistes un peu différentes.

Globalement, Daichi Matsuse nous offre donc un dixième opus rondement mené, prenant comme il faut avec quelques bonnes trouvailles dans l'affrontement, et très plaisant dans la conclusion proposée. Toutefois, il serait plus que hâtif de dire que le troisième arc est véritablement conclu, dans son format manga. C'est par son onzième volume que « Truth of Zero » s'achèvera sur ce médium. Un dernier opus qui mènera ce troisième arc plus loin que ne l'a fait la version animée, selon les dires de Tappei Nagatsuki et Daichi Matsuse, dans leurs postfaces. Pour celles et ceux qui se sont montrés assidus à l'univers de Re:Zero tel qu'il est sorti dans nos contrées, il faut avouer que l'attente du fameux onzième tome se fera avec une certaine excitation, en attendant la diffusion de la saison 2 de l'anime, la suite du light-novel aux éditions Ofelbe, et la potentielle parution du manga issu du quatrième arc.
   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News