Puella Magi Kazumi Magica - The innocent malice Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 Mai 2014

La jeune puella magi Kazumi, si elle n'a toujours pas recouvré pleinement la mémoire, a néanmoins retrouvé ses deux plus proches amies, ainsi que les groupe de magical girls dont elle faisait apparemment partie, "la Sainte Pléiade". Redécouvrant qu'elle et ses camarades ont pour mission de combattre les sorcières, elle a pourtant la surprise de voir arriver devant elle des ennemies d'un tout autre type... puisqu'il s'agit d'autres puella magi !

Après un premier tome très décevant, la série renoue un peu plus avec l'esprit du Puella Magi Madoka Magica original, mettant de côté son ambiance trop comique et mignonne pour retrouver un focus plus sombre sur le statut des puella magi. Dans ce tome, cela passe par deux affrontements successifs : celui contre Yûri, une jeune fille qui souhaite se venger des "Saintes Pléiades" pour une raison mystérieuse, puis celui contre Ayase Sôju, une fille qui adore collectionner les gems. Deux adversaires qui soulèvent quelques thématiques intéressantes, autour de la manière dont le destin de puella magi ronge peu à peu les jeunes filles de l'intérieur, celles-ci devant faire face notamment à des échecs ayant forcément des conséquences psychologiques sur elles, ou à une soif d'utiliser différemment les pouvoirs qu'on leur a offert.

Malheureusement, ce "retour aux sources" ne suffit pas encore à rendre la lecture plaisante, la faute à des focus qui n'apportent rien par rapport à la série originale, et surtout à une narration et des dessins pas du tout limpides. Alors que plusieurs éléments comme le flashback auraient pu être prenants, tut est assez mal amené et raconté sans brio, les choses n'étant guère sauvées par un style graphique qui reste très pauvre, confus et très inégal. Les scènes d'action sont quasiment incompréhensibles, et même les principales héroïnes donnent l'impression de changer sans cesse de tête tant le trait est inconstant.

C'est dommage, car à côté de ces nombreux défauts, le tome parvient à créer une certaine tension dans les dernières pages, et à entretenir un peu le mystère autour de Kazumi, de sa mémoire et de ses amies et camarades qui ne lui ont sans doute pas tout dit...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
8 20
Note de la rédaction