Prisonnier Riku Vol.27 - Actualité manga

Prisonnier Riku Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 18 July 2018

Riku et les siens ont compris la nature de l'Île de l'Enfer et ont même trouvé un allié capable de communiquer avec l'extérieur en la personne d'un vieillard. Néanmoins, toutes leurs réflexions quant à leur évasion sont tombées à l'eau, et le temps est compté pour la fine équipe... Tandis que la bande ne perd pas en motivation pour trouver la moindre piste nouvelle, Amano commence à se résigner et fait une rencontre qui pourrait assurer sa propre survie...


On connaît un certain rythme à Prisonnier Riku. Aussi extraordinaire soit la série de Shinobu Seguchi, on connait maintenant bien le cheminement des volumes. Chaque tome s'intéresse à une ou plusieurs problématiques et fait passer les personnages du désespoir à l'espoir, ou inversement, quand il s'agit de penser une manœuvre d'évasion. Une partie du volume se trouve dans cette veine puisque Riku et les siens vont peut-être trouver LA piste qui permettra à la bande de quitter le camp de travail, pour mieux s'opposer aux projets de Kidôin. Une piste, oui, mais le tome ne va va l'exploiter à fond, s'orientant vers d'autres horizons et réservant ainsi quelques surprises au lecteur pour le sortir de sa « routine ».


C'est assez rare, mais Shinobu Seguchi s'intéresse un peu à l'extérieur dans ce tome, proposant quelques développements intéressants autour de personnages du Dragon Cross. Comme il l'avait fait dans le premier arc, l'auteur fait sentir qu'il installe quelques pistes qui auront de l'importance plus tard, sans doute lors de la manœuvre d'évasion. Reste que ce genre de focus reste passionnant puisqu'ils mettent l'accent sur la révolte en marche, confirmant que Prisonnier Riku n'est pas une simple histoire d'évasion, mais bien de combat contre l'oppression et l'Injustice, un manga révolutionnaire au sens littéral du terme, la révolte étant le sujet phare de l’œuvre.


La grande surprise du tome vient d'un rebondissement majeur développer en filigrane tout le long du volume. Pour le coup, Shinobu Seguchi opère une véritable déconstruction du schéma classique du tome et apporte une surprise de taille sur la fin, si bien qu'il semble désormais plus que difficile d'imaginer la manière dont l'équipe pourra s'évader ensemble, seine et sauve. Par des personnages excentriques, la manière dont ce retournement de situation est amené est assez remarquable. L'auteur aime amener des personnages improbables, montrant une grande folie, apportant ponctuellement au titre une bizarrerie qui rime avec l'instabilité de son univers. Aussi, le nouvel « ennemi » introduit déconstruit nos attentes quant à la suite de l'arc par son effet sur la bande de Riku : un grand changement a lieu, un rebondissement qui se fait dans une grande noblesse et sans être démuni de lueur d'espoir, mais il faut reconnaître qu'il aura rarement été aussi difficile de deviner la suite dans un volume classique, preuve qu'on peut encore s'attendre à tout dans Prisonnier Riku.


Un tome particulièrement efficace, donc, particulièrement complet et qui sait entretenir notre impatience à l'idée de lire la suite. 27 tomes après, la série de Shinobu Seguchi ne faiblit pas, une prouesse plus que remarquable.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News