Pluto Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 08 October 2010

Alors que Gesicht était censé ne pas lâcher Adolf d'une semelle pour assurer sa protection, il décide soudainement de retourner voir Brau 1589, le robot-meurtrier dont il pourrait bien être semblable. Les bribes du passé ressurgissent petit à petit, vers une implacable et tragique vérité. De leur côté, Hercule et Epsilon se préparent à l'affrontement face au mystérieux Pluto, après avoir mis le professeur Hoffman à l'abri...

La série Pluto nous revient, fière des titres remportées auprès du public français, à savoir le prix ACBD du meilleur manga 2010, et le Japan Expo Award du meilleur seinen de l'année. Un palmarès figurant honorablement en couverture, mais qui ne nous fait pas oublier l'attente suscitée par ce cinquième volume. Urasawa ne nous laisse pas le temps de nous remettre dans le bain, et nous pose brutalement la question : et si Gesicht était vraiment un tueur ? Ce nouveau mystère, se dévoilant peu à peu, justifie enfin les errements autour du personnage d'Adolf, même si cela se fait au détriment des intrigues principales. Néanmoins, la personnalité de l'inspecteur-robot gagne ici une couche supplémentaire, devenant alors bien plus imprévisible dans ses agissements.

En parallèle, ce tome nous fait également suivre l'affrontement entre Pluto et Hercule. Si le combat tourne court en offrant son lot de frustration, la nostalgie apportée par la victime du jour dévoile encore quelque peu les bribes des conflits passés. Les traces de la guerre sont également mis en évidence par la présence du dictateur déchu Darius XIV, sortant de son mutisme pour offrir des phrases à double sens que le lecteur attentif s'efforcera de décrypter.

S'il est difficile de revenir dans les mystères de la série après trois mois d'absence, Naoki Urasawa parvient tout de même à nous emporter dans sa narration, particulièrement dans le final du tome décrivant la relation passée entre le professeur Tenma et Astro. Les personnalités originales sont respectées, et on notera également le clin d'œil qu'offre l'auteur à ses fans, lorsqu'il offre au célèbre directeur Ban (ou Hige Oyaji) le visage d'un personnage d'une autre de ses séries ! Notons également le bonus final, très intéressant, analysant la relation entre Astro Boy, Tezuka, et Urasawa.

Pluto n'est sans doute pas la meilleure œuvre de l'auteur. Pourtant, malgré l'attente, et malgré une traduction parfois trop littérale, le lecteur sera finalement happé par les histoires des personnages, même si l'intrigue principale doit en pâtir. Mais au vu du cliffhanger final et du teaser des prochains épisodes, il y a de quoi en saliver d'avance. Le mois de janvier parait terriblement lointain...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News