Petite faiseuse de livres (la) Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 14 Febuary 2020

Ototo est vraiment l'éditeur de mangas issus de licences cross-media chez nous. Citer toutes les adaptations de light-novel, existant aussi en anime, serait long et fastidieux, mais on retient quelques gros titres comme Sword Art Online, Re:Zero ou encore Overlord.
Et en ce mois de février plein de douceur, Ototo propose un autre de ces titres, une adaptation d'un ligth-novel du genre isekai... un poil différent. Publié depuis 2013, le roman Honzuki no Gekokujô (ou Ascendance of a Bookworm pour le titre international) est écrit par Miya Kazuki, et illustré par Yô Shiina. Si la version web-novel est achevée, l'édition physique continue de paraître au Japon, avec 21 tomes publiés.

Le titre s'est d'abord fait une première réputation dans nos contrées par la récente adaptation animée disponible sur Crunchyroll, produite par le studio Ajiado et réalisée par Mitsuru Hongo. La première partie de celle-ci s'est achevée fin 2019, la seconde étant prévue pour ce printemps 2020.
Le timing d'Ototo est donc particulièrement bon pour proposer la version manga dessinée par Suzuka, une artiste reconnue notamment pour ses participations à des anthologies Fire Emblem et Danganronpa. A cette occasion, l'éditeur propose un titre français : La petite faiseuse de livres, gardant l'intitulé Ascendance of a bookworm en guise de sous-titre. Le manga fut prépublié entre 2015 et 2018 dans la revue Comic Corona de l'éditeur To Books, pour un total de 7 volumes... pour la première partie. Le manga est lui aussi divisé en plusieurs cycles, dont le second a été lancé dans la même revue, chez le même éditeur par conséquent, deux opus étant actuellement parus. On peut donc considérer la série comme étant toujours en cours, approchant de la dizaine de tomes.

Urano Motosu est une amoureuse des livres, si bien qu'elle vivait entourée par des centaines, voire des milliers d'ouvrages. Une passion qui eut un prix : Suite à un séisme, des piles de bouquins lui tombent dessus... et provoquent sa mort. Mais dans son malheur, une bonne nouvelle attend Urano. La jeune femme est réincarnée dans le corps de Maïn, une fillette de cinq ans vivant dans une autre monde, à une époque semblable à celle du XIVe siècle. Aussitôt, la jeune femme fraîchement réincarnée se lance à la recherche de livre, mais ne trouve rien ! Pour cause : les livres étaient réservés à la noblesse, et chaque ouvrage valait un prix conséquent. Impossible pour elle, donc, d'accéder à un quelconque manuscrit... Plus qu'une solution pour la petite Maïn : confectionner elle-même ses propres ouvrages !

Alors que les isekai qui nous sont proposées nous immergent souvent dans des univers d'heroic-fantasy ou de dark-fantasy, La petite faiseuse de livres fait office de véritable rafraichissement. Pas de créatures fantastiques, mais une transposition plutôt crédible de l'Europe d'antan, une époque durant laquelle les livres étaient des objets pour l'élite, notamment parce que leur confection était laborieuse et longue. Une petite originalité, donc, qui correspond à l'objectif que se fixe l'héroïne de l'oeuvre : produire ses propres ouvrages. C'est donc la quête de Maïn qui nous est proposée, la fillette devant trouver un moyen de tisser du papier pour son œuvre, tout en découvrant la réalité du monde dans lequel elle évolue désormais.

Un côté découverte qui est un point important de ce premier tome, qui ne se focaliser pas seulement sur la volonté de Maïn à créer ses propres livres. Le récit de Miya Kazuki est notamment plaisant parce qu'il s'intéresse à tout l'environnement nouveau de la protagoniste, qu'il s'agisse des difficultés pour vivre correctement à l'époque, les codes sociaux d'antan, où la manière dont la petite fille peut apporter les connaissances de son ancienne vie pour améliorer son quotidien et celui des siens. Il y a presque une ambiance feel good dans ce premier opus, notamment parce que ce début d'intrigue prend aussi le temps de décortiquer l'entourage de l'enfant, sa famille comme ses amis, sans chercher à décrire de figure particulièrement négative. Chaque chapitre amène ses petites péripéties, dans une ambiance fraîche et conviviale qui nous happe sans mal aucun.

Ce qui n'empêche pas ce tome premier d'aborder le fil rouge de la série, bien au contraire. Car la découverte de Maïn de son monde permet de présenter les premières difficultés, et de pousser les réflexions de la fillette sur la manière de créer elle-même un livre, dont la première étape est la confection de papier. Un périple d'édition qui n'en n'est qu'à ses débuts, mais qui se révèle déjà plaisant grâce au caractère naïf de l'héroïne, et de l'aspect découverte du titre qui pique notre curiosité. A terme, on attend de la série qu'elle développe plus en profondeur tout cet aspect, mais le traitement est déjà particulièrement efficace dans cette amorce.

Sur le plan graphique, Suzuki a un trait fin, très précis, mais aussi expressif. Si on ressent bien la rigueur, très commune maintenant, du travail informatique qui permet notamment d'appuyer les nuances de gris, on apprécie énormément le soin accordé aux environnements. La mangaka cherche à rendre cette Europe d'antan crédible, une réussite puisque les arrière-plans et décors dépeints nous aident à y croire.

Pour l'édition, Ototo livre une copie de bonne facture, comme à son habitude : pas de page couleur (un facteur qui dépend toujours de l'édition japonaise), mais un papier fin de bonne qualité, une traduction efficace et bien vivante signée Guillaume Draelants, et une charte graphique reprenant très bien celle utilisée dans la version originale, pour un rendu de petite grimoire appréciable.

Isekai original, récit feel good dans une Europe datée, aventure éditoriale et incitation à la découverte, ce premier tome de La petite faiseuse de livres a de quoi charmer, à plus d'un égard. On attend de la suite qu'elle confirme toutes ces qualités, mais c'est un bien bon premier volume que nous propose Suzuka.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News