Orange - Ichigo Takano Vol.6 - Actualité manga

Orange - Ichigo Takano Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 16 August 2019

Véritable best-seller aux éditions Akata, orange est une série qui a su toucher le coeur de très nombreux fans, tout au long de ses 5 tomes initiaux, grâce à son propos parfaitement traité, à son flot d'émotion finement dosé et à ses personnages aussi profonds qu'attachants. Une véritable prouesse en seulement 5 volumes... mais l'oeuvre, forte de son succès, ne s'est pas arrêtée là. En janvier 2018, plusieurs mois après la fin de la série initiale, les éditions Akata ont décidé, pour notre plus grande joie, de poursuivre l'aventure orange avec la publication de son spin-off.

Orange - Futurs est l'adaptation du film d'animation Orange - Mirai par Ichigo Takano elle-même. Publié en 2017 au Japon, ce spin-off présente l'un des avenirs possibles des personnages. Il est présenté comme un tome 6, autant dans son pays d'origine qu'en France. Et puisque ses héros peuvent être toujours plus travaillés au gré des différents futurs possibles, la mangaka, comme elle le dit dans sa préface puis dans sa postface, ne s'interdit pas de publier un jour un 7e opus... Mais en attendant de voir si cela arrivera un jour, intéressons-nous ici un peu plus à ce fameux "tome 6", qui se centre sur un personnage en particulier: Suwa.

Après un premier chapitre nous offrant d'émouvantes et belles leçons de vie via les lettres envoyées dans le passé par les personnages devenus adultes, et où Ichigo Takano brille narrativement en brouillant un peu les pistes sur ce qui est arrivé et sur l'identité du Bébé de Naho afin de cristalliser un message positifs autour des futurs heureux qui peuvent nous attendre, l'essentiel du tome nous plonge dans l'un des futurs possibles... où Kakeru n'a pas pu être sauvé, et où c'est Suwa qui vit avec Naho et a eu un enfant avec elle. L'enjeu de ce tome: nous montrer comment Suwa, depuis la mort de Kakeru jusqu'à son union avec Naho, a vécu et ressenti les choses... et ce ne fut pas simple. Tout en étant amoureux depuis toujours de Naho, celui-ci est longtemps reste rongé par les doutes et le regrets. Doutes, car il se demande ce qu'il aurait fait autrefois s'il avait su ce qui arriverait à Kakeru. Regrets, car il culpabilise de n'avoir pu voir ce qui rongeait son si précieux ami, mais aussi car il a bien souvent le sentiment d'avoir été lâche et d'avoir profité de la détresse de Naho face au drame pour se l'accaparer... mais a-t-il raison de penser les choses ainsi ?

Takano n'a ici rien perdu de sa narration subtile, où elle décortique avec précision et introspection les différentes facettes du ressenti de Suwa, en en faisant un personnage plus attachant que jamais, dégageant une complexité tout humaine, faite de sentiments négatifs et d'autres beaucoup plus positifs, de l'impression d'avoir été lâche et égoïste alors qu'il pense ou pensait énormément au bonheur de son meilleur ami et de celle qu'il aime. Porté par ses dessins toujours aussi sublimes, riche d'expressions nuancées et forte et de décors à l'ambiance très travaillée, le résultat séduit et émeut beaucoup, la plus jolie idée de la mangaka étant peut-être de jongler entre le passé à travers les souvenirs de Suwa, et le présent où il tire profit de ce que lui a apporté Kakeru pour tenter de rendre Naho heureuse.

Plus qu'un simple spin-off, ce volume supplémentaire possède donc autant de valeur que les 5 tomes originels d'orange, grâce à un abord impeccable de l'attachant Suwa et de son entourage. Ichigo Takano frappe toujours juste, avec réalisme et émotion, décortiquant son "héros d'un tome" dans toute sa complexité et son humanité.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News