One-Punch Man Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 26 September 2018

Critique 2


Alors que Saitama participe à un tournoi d'arts martiaux où sont rassemblés les plus grands maîtres, les démons et autres créatures monstrueuses se déchaînent à l'extérieur, multipliant les attaques de sorte que les héros soient totalement submergés! 


La situation est d'autant plus grave que plusieurs héros de rang supérieur sont déjà blessés ou hors d'état de combat. Genos entre alors en scène! 


Difficile de dire si nous avons là le renouveau de la série que nous attendions, mais force est de constater que ce tome est vraiment plaisant et nous sort du cadre classique de la série. Les auteurs, One en tête, semblent décidés à apporter un peu de fraîcheur et à surprendre les lecteurs, et pour le moment cela fonctionne! 


Commençons par le tournoi d'arts martiaux... On ne se fait pas d’illusion, tout ce qui précède la finale ne sert qu'à broder, on ne doit pas s'attendre à une surprise à ce niveau...à moins qu'un autre feignant comme Saitama est suivi le même entraînement et ait donc développé les mêmes capacités! Pourquoi serait-il le seul dans ce cas? Cela pourrait effectivement être une sacrée surprise et changer la donne sur l'ensemble de la série! 


En ce qui concerne Garoh, il est assez peu présent dans ce tome, malgré sa présence sur la couverture, on le retrouve surtout sur la fin où malgré le chaos (ou à cause du chaos), il décide de s'en prendre à "Chien de garde man", l'occasion de découvrir un peu plus cet étrange personnage qui nous est présenté comme un monstre de puissance dans ce tome...là encore nous pourrions être surpris! 


Mais clairement ce qui s'avère être le plus intéressant c'est la grande invasion des démons et la résistance des héros qui semblent dépassés par les événements! 


Cela permet notamment de remettre sur le devant de la scène le charismatique Génos, mais également de mettre en scène des affrontements un peu plus disputés et donc plus pertinents que ceux impliquant Saitama! 


Et si tout ça ne servait à rien, que cette menace n'était présente que parce que Saitama est occupé ailleurs? Et s'il parvenait à mettre fin à tout ceci en seulement quelques pages? C'est très probable, et il est difficile de dire si c'est une bonne ou mauvaise idée, quoi qu'il en soit, l'occuper ailleurs avec un tournoi est l'occasion de créer un réel suspens, de distiller une véritable tension et de mettre en avant d'autres personnages qu'on découvre un peu plus! Mais est qu'éloigner le héros pour permettre au titre d'évoluer est une bonne chose, n'est ce pas-là la limite du titre? La question mérite d'être posée...


Comme d'habitude on termine avec une histoire bonus, mais ici elle est courte et n'empiète pas sur le reste, elle est même particulièrement amusante, peut-être l'une des meilleures qu'on nous ait proposé jusqu'à maintenant! 


Un très bon tome qui continue sur la bonne lancée entamée dans le tome précédent et qui pourrait nous cacher quelques surprises...du moins on l'espère!


Critique 1


Le chaos s'installe dans plusieurs villes, attaquées simultanément par de nombreux monstres, comme si ces derniers s'étaient donnés le mot et s'étaient parfaitement organisés... Petit à petit, l'association des héros se retrouve dépassée par les événements, car en plus de devoir envoyer des héros sur plusieurs fronts à la fois, certains monstres sont très, très puissants, et quelques héros pourtant très forts sont déjà hors d'état de combattre, tel Metal Knight, ou Batte-man qui a tout donné dans son combat du tome précédent.


Clairement, il se passe quelque chose de colossal du côté des monstres, qui semblent désormais organisés... De quelle manière ? Ça avait déjà été évoqué brièvement, mais à l'instar de l'association des héros, une association des monstres semble s'être mise en place. Et son grand chef, que l'on entrevoit brièvement depuis sa tanière, n'annonce absolument rien de bon, tant son nom (celui d'un monstre mythologique japonais bien connu) et son apparence sombre, dense et puissante peuvent faire froid dans le dos. Sous sa houlette, les monstres s'en donnent à coeur joie dans les villes, et les héros ont fort à faire. ONE et Yûsuke Murata n'oublient jamais d'amuser un peu dans certains designs plus ou moins monstrueux, mais aussi dans la dégaine de certains héros assez géniaux (ah, ce brave Chien de garde-man), mais ici c'est avant tout l'action qui domine, et tout ceci permet de mettre en avant les capacités de certains héros. On pense notamment aux soeurs Fubuki et Tatsumaki, dont on entrevoit enfin un petit peu plus la relation, et où la puissante "Tornade" laisse enfin voir un peu plus toute sa puissance. Mais on retient également le rôle de Genos, lui aussi plongé dans le combat... mais sera-t-il à la hauteur ? Pour la première fois (ou l'une des premières fois) depuis le début de la série, on pourrait bien voir le cyborg réellement en difficulté face à un ennemi qu'il n'a pas vu venir. Et forcément, ça intrigue et promet beaucoup pour la suite, d'autant que cela n'est pas le seul point inquiétant. En effet, clairement, l'association semble manquer de héros pour pouvoir endiguer l'invasion de monstres. Pire, à travers certains personnages comme Vipaire au poing, sa place semble commencer à être remise en cause... A quoi sert exactement l'association des héros ? Est-elle vraiment indispensable ? Après tout, une constatation s'impose: parmi les personnes qui ne sont pas considérées comme des héros, il semble aussi y avoir des gens largement capables de se défendre tout seuls face à des redoutables ennemis. Et l'un d'eux est, en ce moment même, en train de se battre dans le tournoi d'arts martiaux... seulement, envisage-t-il seulement de venir en aide à plus faible que lui ?


Le tournoi se poursuit donc à son rythme, tandis que le chaos s'abat dans les villes, et de ce côté-là ONE et Murata savent aussi assurer le spectacle visuellement et installer des choses prometteuses. Et dans ce tome, les choses tiennent avant tout en un personnage: Suiryû du Poing Ténébreux, un ancien vainqueur du tournoi qui, très très vite, impose une puissance qui sort complètement du lot. Le bonhomme révèle une force dingue et est clairement de ceux qui n'ont pas du tout besoin d'être protégés. Et pourtant, sa mentalité peut facilement susciter l'inquiétude, ce qui en fait un personnage très particulier et à suivre de près par la suite... Sera-t-il un allié ? Un ennemi ? Dans tous les cas, il fait planer une certaine menace.


Et Saitama dans tout ça ? Evidemment, lui aussi continue son petit bonhomme de chemin dans le tournoi... à sa manière. Ses premiers duels ne se passent pas vraiment comme il l'espère pour son "apprentissage" des arts martiaux, et nombre d'issues de ses combats ou de ses réactions décalées font parfaitement mouche, au point d'agacer parfois ses adversaires. Saitama reste ici un vrai régal, car comme souvent on ne sait pas si son côté "foutage de gueule" est totalement involontaire ou un tout petit peu volontaire.


Garoh, lui, est toujours là aussi, plus discret, mais prêt à s'abattre n'importe quand... Entre lui, l'association des monstres ou Suiryû, de nombreuses menaces sont bel et bien installées et promettent beaucoup pour la suite. Ça se confirme donc, OPM est dans une excellente dynamique depuis désormais deux volumes, et normalement ça ne devrait pas s'arrêter au vu de ce qui est mis en place !


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News