Nyankees Vol.3 - Actualité manga

Nyankees Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 29 September 2020

Hyôma, un bengal tacheté aussi sauvage que belliqueux. Mugen, un sphynx quasiment mutique mais à l'aura effrayante. Mister Moke, un imposant angora rendant fous ceux qui l'approchent comme s'il les droguait. Sous les observations de Madara et d'un autre félin mystérieux, ces trois redoutables chats viennent de débarquer dans le quartier de Nekonaki, et commencent déjà à semer la zizanie... Mais dans quel but ? Pour le territoire ? Pour les femelles ? D'ailleurs, agissent-ils seulement ensemble ? Dans l'immédiat, une chose est sûre: leur arrivée soudaine dans le quartier n'a pas fini de créer des remous, jusqu'à peut-être influer sur les autres quartiers aux alentours...

Comme prévu, l'irruption des trois nouveaux félins ennemis ne va pas manquer d'apporter une animation supplémentaire dans le quartier, au fil d'un troisième volume qui se lit aussi vite que ses prédécesseurs mais qui joue toujours aussi efficacement sur la part d'action et sur l'alternance félins/furyô. Les designs font mouche, certaines idées sont bien trouvées à l'image du parallèle entre la weed et l'herbe à chat matatabi... et, surtout, les premiers affrontements donnent lieu à certaines nouvelles mises en avant et certaines nouvelles donnes intéressantes.

Ainsi l'occasion nous est-elle donnée ici de voir un peu plus en action, à sa manière, le chat domestique Mocchi qui parvient à se rendre utile auprès du groupe de félins l'ayant accueilli. De son côté, Taiga, en boss du quartier, a déjà fort à faire face à Hyôma et pourrait se révéler en grande difficulté, lui le chat certes fort mais n'usant jamais de la violence pour rien. Et puis, l'entrée en scène de Raiga, félin ayant un passif et un lien étroits avec lui, ne manque déjà pas de piquant.

Et dans tout ceci, pendant que l'action bat son plein, se posent forcément bien des questions, que ce soit sur le rôle à venir des autres quartiers des environs, sur le but de ces trois chats, sur les raisons pour lesquelles on le a poussés à venir à Nekonaki...

En somme, Nyankees arrive ici à sa moitié en parvenant à intriguer de plus belle pour la suite. Ca reste simple, la recette mêlant félins et furyôs reste toujours la même mais se renouvelle juste assez, et au bout du compte on n'a pas le temps de s'ennuyer.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News