No Guns Life Vol.1 - Actualité manga

No Guns Life Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 26 October 2016

Si tous les mois on trouve de nombreuses nouveautés sur le marché du manga, celles qui intriguent sont beaucoup plus rares, et No Guns Life est de celles-ci!
Sorti tout droit de l'imagination d'un auteur dont on n'avait pas entendu parler, Kana prend le risque de nous proposer ce titre qui se veut étonnant et original, mais qui nous plonge dans le genre d'ambiance qu'on connaît et qu'on apprécie!
Ce titre se présente comme une expérience intéressante et il serait dommage de passer à côté!

Après la Grande Guerre, la société Beruhren, ayant vendu un grand nombre d'armes, a vu son influence croître afin de devenir une multinationale toute puissante qui impose sa loi, pas toujours de la plus conventionnelle des façons.
Mais la Grande Guerre a eu d'autres conséquences sur le monde actuel tel que l'apparition des Extends, des humains possédant des parties cybernétiques, ce qui donne lieu à un clivage au sein de la société entre les humains dits normaux et les extends, cela également eu pour conséquence de voir apparaître un marché noir de pièces de rechanges...
Juzo Inui est un privé réglant les problèmes avec les extends et c'est également un extend lui même, mais son cas est totalement à part puisqu'en ce qui le concerne sa tête à l'apparence d'un revolver!
Un jour une affaire lui tombe dessus, il doit venir en aide à un jeune garçon ayant servi de cobaye pour Beruhren...mais lui venir en aide cela revient à s'opposer au puissant consortium!

Voilà un titre qui surprend et qui se montre prometteur dès les premières pages, voire même dès sa couverture! C'est bien la première fois qu'on découvre un personnage avec un énorme flingue à la place de la tête! Bien entendu lui même ne sait pas comment il s'est retrouvé ainsi, ce qui laisse présager un retour sur son passé!
On découvre un titre sombre, voir pessimiste, qui rappelle tout aussi bien Gunnm que Appleseed, Trigun ou encore Cowboy Bebop, bref une ambiance cyber punk dans une ville moite où règne le crime et la corruption...tout pour plaire!

Bien entendu tout repose sur Juzo, le personnage principal qui possède un charisme des plus étranges...il fallait oser de la part de l'auteur prendre un tel risque, proposer un personnage sans expression faciale, et pourtant ce dernier se montre incroyablement charismatique, notamment grâce à un design fortement travaillé qui donne une prestance incroyable au personnage. Mais l'auteur joue également sur la "réputation" de Juzo qui ne cesse de croiser des personnages qui connaissent son nom, lui attribuant une aura d'autant plus importante.
Évidemment Juzo est entouré d'une galerie de personnages également travaillés, mais qui eux pour le moment ne sortent pas du lot par rapport à tous ceux qu'ont a pu croiser dans d'autres titres, notamment ceux cités précédemment. On a donc un médecin qui trafique les pièces détachées, un enfant au fort caractère qui réapprend à vivre et découvre la liberté et ses contraintes auprès de Juzo, et une galerie d'antagonistes possédant eux aussi des gueules travaillées!

Pour le moment au niveau de l'intrigue c'est purement une introduction qui présente les personnages et leur univers, qui pose les bases et les règles de ce monde, qui introduit les personnages qui vont prendre de l'importance en restant auprès de notre héros. Et surtout on découvre la puissance et la dangerosité de Beruhren...clairement l'intrigue semble vouloir reposer là dessus, sur les expériences et les trafiques réalisées par le puissant consortium, trop puissant pour qu'un individu seul puisse lutter contre lui...et pourtant c'est ce qui semble nous attendre! A ce niveau on pense d'autant plus à Trigun ou encore à Gungrave, on pourrait même faire un rapprochement avec Cobra, à la différence que l'arme ne se situe pas dans le bras, mais sur la tête. Ce qui est sur c'est que ce premier tome se montre vraiment prenant, la légèreté côtoie la gravité, l'humour alterne avec les drames, et dès le départ on sent une certaine maîtrise de la part de l'auteur qui insuffle une vraie identité à son titre.

Graphiquement c'est vraiment réussi, et là encore on pourrait penser à Trigun (en moins bordélique que le style de Nightow) ou à Gunnm (en moins précis que Kishiro), avec un trait qui colle parfaitement à cette ambiance de polar noir!

On sort donc de la lecture de ce premier tome séduit et confiant pour la suite, curieux d'en découvrir et d'en apprendre davantage!
Une très belle entrée en matière dans un univers qu'on ne demande qu'à explorer!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News