My number one Vol.2 - Actualité manga

My number one Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 14 Novembre 2017

Critique 2


Malgré des débuts difficiles, Takato est tombé sous le charme de Junta, ce jeune acteur prodige. D’ailleurs, ce dernier lui a volé la première place des hommes avec lesquels les femmes aimeraient le plus coucher et vient en plus de gagner la meilleure présentation masculine. Alors, qu’ils commencent à trouver leur marque dans leur relation de couple, un autre acteur vient semer la zizanie dans leur relation.


Dans ce deuxième volume, l’auteur choisit d’approfondir la relation sentimentale entre Junta et Takato. En effet, Takato prend conscience de ses sentiments envers Junta. Mais, étant toujours aussi fier, il essaye au départ de les nier. Pour pimenter le tout, Hashigo Sakurabi amène un triangle amoureux avec un nouvel acteur. Cet acteur, un peu trop imbu de lui-même, a certains traits de caractère de Junta : sûr de lui, fonceur et déterminé.  La jalousie de Junta est au sommet surtout quand Takato se retrouvera dans le lit de son rival… L’occasion finalement pour Takato de prendre conscience qu’il peut perdre l’homme qu’il aime. Même si l’auteur axe beaucoup son titre sur les scènes érotiques et leur originalité, elle arrive à nous convaincre sur les sentiments qui lient Takato et Junta.


Le triangle amoureux permet de relancer le dynamisme dans la relation sentimentale entre nos deux personnages principaux. Nous sommes agréablement surpris lors de la lecture, à la différence du premier tome. La suite de « Lover Thief » est également présente à la fin de ce tome et tout comme dans le premier volume est toujours aussi décadent…


Critique 1


Voici le second tome de My number one, et après un premier opus largement décevant on espère une remontée en termes de qualité. Azumaya a gagné le prix d’interprétation masculine et compte bien gagner de la même manière le cœur de Takato. Ce qui arrive finalement peu à peu, puisque Takato se laisse de plus en plus aller. La dimension du viol disparaît donc peu à peu puisqu’il ne reste que quelques protestations malheureusement passées dans le domaine du « normal » dans l’univers du yaoi. En tout cas, Takato est plutôt consentant à présent ce qui rend le récit bien moins difficile. Les scènes de sexe sont toujours le plus grand argument de la série, qui se défend bien grâce aux détails et aux expressions très stylisées de Takato. Dommage que l’histoire dérive un peu vers les clichés, avec un « j’aurais aimé te connaître du temps du lycée, tiens si tu portais un uniforme ? » notamment, très attendus. L’auteur a pu vouloir utiliser toutes ces situations faciles comme un outil de moquerie à l’encontre de la communauté du yaoi, le souci est qu’elle ne s’en moque pas suffisamment et cela passe alors comme le réel scénario dont elle voulait accoucher. 



Le second degré est donc mal compris ou carrément absent, ce qui nous laisse avec une histoire très classique sans aucune surprise. Visite dans les sources thermales, cosplay, rival qui débarque du nulle part pour séduire Takato dans le dos d’Azumaya afin de les faire rompre, réconciliation… Tout est absolument prévisible et sans grand intérêt. L’histoire secondaire entre les trois lycéens est sans doute plus intéressante, car elle a déjà renversé dans le premier tome les a priori que l’on pensait avoir sur le caractère des personnages exposés. Après deux tomes cependant, on peut sans hésiter admettre que le choix de cette licence n’était pas la meilleure initiative de Taïfu qui à mes yeux reste un excellent éditeur de yaois. Gardons toutefois à l’esprit qu’il en faut pour tous les goûts, et si le premier tome était selon moi une franche erreur, le second se laisse lire et saura peut-être trouver son public grâce aux scènes de sexe plutôt réussies plus que grâce à son scénario.


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Einah

12 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News