My Hero Academia - Two heroes - Actualité manga

My Hero Academia - Two heroes

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 11 November 2020

Le 3 août 2018 sort le premier film d'animation tiré de l'univers My Hero Academia au Japon. Portant le titre "Futtatsu no Hero", celui-ci bénéficia d'une avant-première assez exceptionnelle en France, le vendredi 6 juillet 2018, lors de Japan Expo.

Shûeisha, l'éditeur japonais du manga, en profitera pour proposer différentes publications tirées du film. On notera d'abord deux novélisations parues le même jour que la sortie du film au Japon. La première, plus formelle, est signée Anri Yoshi, aussi écrivaine des light-novel de la série. La seconde version, elle, se destine à un public un poil plus jeune. Assurée conjointement par l'écrivain jeunesse Suisui Oga et Yosuke Kuroda, le scénariste du film, elle propose un texte s’appuyant davantage sur différents screenshots du film, ainsi que plusieurs pages de présentation de l'univers et des personnages. Un double type de parution pas forcément étonnant, puisque le film Dragon Ball Super : Broly a bénéficié du même traitement.

Mais l'ouvrage qui nous intéresse a été publié au Japon bien des mois après, le 2 mai 2019. L'anime comics tiré du film a tardé à pointer le bout de son nez, dans son pays d'origine comme en France puisqu'il nous est proposé aux éditions Ki-oon en 2020. Toutefois, l'initiative reste à saluer pour les adeptes de ce type d'ouvrage, puisque seules les œuvres les plus populaires voient leurs anime comics paraître dans nos contrées, Dragon Ball constituant encore un bon point de comparaison.

Alors, le one-shot retrace ni plus ni moins le premier film My Hero Academia, par le prise de captures d'écrans mises en page de telle sorte à former une narration rythmée, avec incrustation de bulles de dialogues et d'onomatopées. L'histoire se déroule entre les saisons 2 et 3 de l'anime, et juste avant l'arc du camp d'été en ce qui concerne le manga. Izuku accompagne All Might sur l'île I-Island où se tient une grande expositions dédiée aux alters. Là-bas, il se rend compte que plusieurs de ses camarades de classe sont aussi présents, pour des raisons diverses et variées. Accompagnant son mentor, l'héritier du One for All fait la rencontre de David Shield, scientifique ami d'All-Might depuis ses premiers exploits, mais aussi de sa fille : Une inventrice de génie dénuée de tout alter, comme Izuku initialement. Alors que de belles festivités sont sur le point d'être lancées, un groupe de criminels s'apprêtent à passer à l'acte pour causer une prise d'otage. Et si leurs objectifs demeurent flous, il se pourrait qu'Izuku et les siens soient les seuls à pouvoir déjouer les plans de l'ennemi...

L'anime comics de l'histoire qu'est Two Heroes souffre logiquement des mêmes défauts que le film initial, le plus évident étant le scénario. Là où le manga de Kôhei Horikoshi propose de jolis développements dans ses arcs narratifs mettant à l'honneur des vilains, le présent récit de s'embarrasse pas d'une quelconque complexité. Le méchant est un pur méchant sans aucune ambiguité possible, et seuls quelques petits rebondissements un peu plus subtils viennent sauver l'intrigue d'un certain naufrage. Aussi, sont à saluer les petits liens établis avec l'histoire principale ci et là. A l'époque de la sortie du film, l'anime venait de faire entrer en scène le redoutable All For One, aussi créer un rapport entre Two Heroes et cet antagoniste a du sens, notamment en ce qui concerne le devenir d'All Might dans l'histoire globale de My Hero Academia.

Mais pour le reste, le scénario n'est qu'un immense prétexte pour réunir les personnages les plus travaillés de la 2nde A de la filière héroïque de Yûhei, et par conséquent présenter différents affrontements. A ce titre, le récit remplit sans mal un cahier des chargés voué à satisfaire le spectateur (enfin, ici le lecteur). Si on en n'attend pas plus d'un tel dérivé, l'aventure faire son effet, notamment parce qu'elle sait aussi se reposer sur des personnages attachants.
Car l'une des surprises de Two Heroes est bien Melissa, la fille du l'ami d'enfance d'All Might, et constitue un bon concentré de bravoure et d'optimisme, créant même un sympathique binôme avec Izuku. Il n'est donc pas incensé que Yoko Akiyama ait repris le personnage pour son spin-off, team-Up Mission. Alors, celles et ceux qui se contentent des mangas My Hero Academia sans spécialement s'intéresser à l'anime trouvera au moins cet intérêt à l'anime comics de Two Heroes qui marque l'arrivée d'une Melissa reprise par le dérivé de la série que nous avons découvert assez récemment dans nos contrées.

Pour le reste, il sera difficile de conseiller ce support papier plutôt que le film d'original, puisqu'on gros point fort est impossible à contenir sous ce format. Car l'aspect majeur de Two Heroes vient de la générosité de sa mise en scène et de ses séquences d'animation. Lors du visionnage, l'investissement des animateurs se fait ressentir sans mal, et il paraissait impossible de rendre justice à ces séquences par de simples captures d'écran. Alors, le côté nerveux des affrontements est absent dans cette adaptation. Pire encore, certaines chorégraphies seront difficilement perceptibles sur le papier, un sacré point faible pour le climax qui reposait justement sur son assaut final marqué d'une adrénaline forte et d'une dimension épique à couper le souffle. Il faut donc savoir dans quoi on se lance quand on ouvre cet anime comics : L'idée est de retrouver l'histoire et les personnages du film, mais pas de ressentir les mêmes émotions que celles procurées par le métrage d'origine.

Sans grande surprise, l'anime comics de Two Heroes n'est pas à conseiller comme première expérience du film. Si les lecteurs ne voulant pas spécialement passer par la case anime pourront au moins découvrir l'histoire et les personnages (ce qui sera surtout utile pour le spin-off Team Up Mission), la version papier ne pourra laisser le même effet que le support audiovisuel, notamment parce que celui-ci compense ses lacunes par ses grandes qualités techniques. Néanmoins, les grands fans de la licence apprécieront sans doute de se replonger dans l'histoire entre deux tomes. En ce sens, l'anime comics du premier film constitue un apéritif appréciable.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News