Moving Forward Vol.11 - Actualité manga

Moving Forward Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 14 Febuary 2019

A force de sourire envers et contre tout, de vouloir se montrer trop forte, Kuko a fini par craquer, en ayant trop de poids sur les épaules, et a disparu. Inquiets, Sazuku, Outa, Kiyo et Ibu ont alors tous compris qu'ils faisaient chacun porter un poids à leur amie depuis toujours, et sont décidés à la retrouver. Pour faire le point, pour s'excuser, pour se parler franchement... et en ressortir chacun plus forts ? En consultant le blog de la jeune fille, ils finissent par retrouver sa trace au parc Higashi, là où "est" sa mère. Et au moment des retrouvailles, c'est comme si Kuko les attendait, espérait leur venue...

"J'voulais que vous me trouviez... Que vous trouviez la vraie moi !"

Quelle merveille que la première partie de cet ultime volume de Moving Forward, qui cristallise parfaitement beaucoup de choses dans le parcours des personnages et leurs interrogations intérieures. Nagamu Nanaji aborde cela avec beaucoup de finesse, d'émotion mais aussi de douceur, que ce soit à travers ses visuels toujours aussi forts et riches en non-dits (observer simplement les personnages continue de nous en dire beaucoup) ses petites métaphores (trouver Kuko au parc, c'est trouver la vraie "elle"), et surtout toutes les explications que les personnages s'adressent enfin suite à leur prise de conscience respective. Que ce soit Kiyo qui voulait toujours la voir sourire, Ibu qui voulait être comme elle... chacun des proches de Kuko lui a trop longtemps fait porter un poids trop lourd pour ses frêles épaules, et il était sans doute temps que chacun se parle plus à coeur ouvert, se mette à nu, pour avancer de plus belle.

Mais il reste une question, et pas uniquement chez Kuko: qu'est-ce qu'être fort ? Comment trouver cette force pouvant nous permettre de continuer à avancer encore et toujours ? Où se trouve la réponse ? Quelle est-elle ? Après cet excellent début de volume, la dernière ligne droite de l'oeuvre s'applique alors à décortiquer cette interrogation, et la mangaka y accorde une importance égale à chacun des personnages. Que ce soit Ibu dans ses sentiments qu'elle a toujours enfermés au fond d'elle-même en ne se considérant que comme un personnage secondaire, Kiyo dans l'avenir qu'il doit donner ou non à son amour pour Kuko, Outa dans son rapport à Una et Ran ainsi qu'à la peinture, Sazuku dans ce qu'il peut essayer d'apporter notamment à travers sa musique... On suit avec attachement les interrogations et avancées de ces personnages que l'on a suivis pendant 11 volumes, on les observe en train de se forger "leur" réponse, on comprend évidemment qu'il n'y a pas qu'une seule réponse car chacun a sa personnalité, mais que c'est tous ensemble qu'ils peuvent continuer à avancer.

"Si tu sais que tu n'es pas seule, tu pourras peut-être devenir encore plus forte."

Jusqu'au bout Nanaji décortique ses jeunes héros avec subtilité voire avec malice, et en guise d'exemple on peut évoquer l'excellent travail effectué sur Ibu, qui a sans doute tort de ne toujours se considérer que comme un personnage secondaire (car elle aussi est l'héroïne de sa vie), et de penser qu'en tant que telle elle n'aura jamais droit à sa grande case...

On ne pouvait donc pas vraiment rêver meilleure fin pour cette très belle série, au fil de laquelle Nagamu Nanaji a su développer avec talent des personnages touchants, crédibles et ayant beaucoup de chose à dire. Maîtrisé et beau autant dans le fond que dans la forme, Moving Forward est un manga qui s'avère excellent d'un bout à l'autre.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News