Moon Lost - Une nuit sans lune Vol.2 - Actualité manga

Moon Lost - Une nuit sans lune Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 22 July 2019

Afin de donner à la Terre une nouvelle Lune après la destruction de l'astre initial, une poignée de spécialiste tente de dévier Europa de son orbite, afin de le rapprocher de la planète bleue. Mais cette opération de remplacement de la Lune est à hauts risques, et le vaisseau est sur le point d'être aspiré par la force d'attraction du nouvel astre. Autre problème : Les États-Unis ne soutiennent pas l'opération, et vont tenter de provoquer son échec...


Récit passionnant mais exigeant de par ses nombreuses explications scientifiques, Moon Lost se conclut avec ce second opus. Comme on peut s'y attendre, c'est un ultime tome au rythme effréné que nous offre le mangaka, spécialiste de la Hard SF, tant tout va à 100 à l'heure, et ne nous laisse jamais le temps de véritablement souffler.


Dans cette dernière partie de la courte série, chaque résolution laisse place à un autre problème, tant de dilemmes qui apportent en permanence un certain renouveau, et maintiennent le côté catastrophe du titre qui n'est pas avare en trahisons, sacrifices et autres décès de personnages. En tant que divertissement pur, c'est toujours un régal, sans compter que l'artiste conserve un rythme efficace. Ainsi, si bon nombre de séquences requièrent une nouvelle fois toute notre attention de part un grand nombre d'explications, Yukinobu Hoshino nous laisse aussi le temps de souffler via des pages d'illustrations pures, sur lesquelles le mangaka représente l'infini et le danger du cosmos de merveilleuse façon. Des moments parfois calmes et parfois explosifs, qui vont appel à notre œil pour être pleinement appréciés. Et vu le trait très détaillé de l'auteur, on ne rechigne pas vraiment à la tâche.


La volonté de l'artiste étant de nous interpellé sur ce qui est au-dessus de nous, la Lune comme l'Espace, il y arrive donc assez bien. Difficile de ne pas ressentir un certain malaise tant Hoshino dépeint très bien l'immensité du Cosmos, un infini auquel on ne pense pas forcément dans notre quotidien, et qui nous échapperait totalement si on s'y trouvait confrontés. De la fascination au vertige, ce second tome de Moon Lost fait passer par bien des émotions, sur le pur plan visuel.


Enfin, on apprécie le parti-pris du scénario, qui se moque à plusieurs égards de la classique fiction catastrophe, notamment vue au cinéma. Les concepts scientifiques sont plus poussés, l'histoire n'a pas besoin d'une love-story superficielle pour briller, et les américains ne sont pas franchement les héros de l'aventure, loin de là. Le contrepied peut paraître basique, mais il prête à sourire et donne une certaine couleur à l'ensemble.


En résulte un second opus aussi saisissant que le premier, constituer un véritable voyage prenant jusqu'à sa conclusion. Derrière un schéma classique de scénario catastrophique, Moon Lost continue une petite série intelligente et visuellement déroutante. Black Box a eu raison d'éditer Yukinobu Hoshino avec ce titre, et on espère alors que le mangaka pourra se faire une petite place en France.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News