Moi quand je me réincarne en slime Vol.16 - Actualité manga

Moi quand je me réincarne en slime Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 28 September 2021

Limule est devenu un roi-démon, et cela risque fort de ne pas être sans conséquences, en particulier dans les relations de Tempest avec les autres pays. Les humains, les monstres, les autres rois-démons... tous vont être impactés par cette nouvelle évolution de notre héros, qui bouleverse l'équilibre des forces. Le slime va donc devoir réfléchir à la suite à donner à cela à grande échelle, et sait déjà qu'il devra se présenter aux dix rois-démons, d'autant plus s'il veut obtenir sa vengeance sur Kleiman qui avait manipulé Myuuran lors de l'attaque des forces confédérées... mais avant ça, deux autres choses vont l'occuper: affirmer auprès du peuple de Tempest sa décision de devenir un roi-démon, puis aller récupérer son vieil allié Veldra, le dragon étant enfin apte à revenir à ses côtés...

Le tome commence donc essentiellement sur ces deux étapes, et si la première est vite vue avec un peuple-monstre toujours confiant en Limule et certains visages gagnant du galon (comme Gabiru), la deuxième occupe un petit peu plus de pages, tant les trouvailles avec le dragon Veldra étaient un moment attendu... moment qui tourne de façon intéressante, au vu du nouveau look et de la nouvelle place que le dragon est amené à prendre ! Et puis, cela permettra même à Limule d'enfin comprendre comment, à l'époque, il a pu se sortir indemne du moment où il a donné des noms à tous ses sujets. Enfin, Veldra sera même l'un des bons facteurs d'humour dans cet opus, au vu de sa personnalité et de sa passion pour les mangas.

La suite du tome, elle, enclenche petit à petit la vitesse supérieure concernant la place nouvelle que Limule prend vis-à-vis des autres pays, et de ce côté-là les auteurs n'oublient rien: le sort à réserver au pays de Falmus, la place que Youmu devrait y prendre sur la longueur, les alliances à confirmer, de nouveaux liens à bâtir avec d'autres pays à commencer par celui dont vient Ellen (dont le père est un bon facteur d'humour, lui aussi, vu comment il se fait traiter par sa fille adorée), la menace que pourrait devenir l'Eglise d'Occident emmenée par Hinata, le cas de Milim qui a détruit l'Eurasanie... sans oublier tout le passage nous plongeant du côté de certains rois-démons, ceux-ci poursuivant leurs manigances. Pour Kleiman, difficile d'avaler l'échec de son éveil là où Limule a réussi... mais son camp semble avoir encore plus d'un tour dans son sac, d'autant que Milim, manipulée, est toujours avec eux et constitue un atout majeur. Cette incursion dans l'autre camp est également l'occasion d'évoquer le mystérieux maître de Kleiman, d'entrevoir son nébuleux objectif d'éliminer Leon Cromwell, et de découvrir certaines choses sur l'Eglise d'Occident, entre autres.

Le volume est vraiment riche, et prépare efficacement le terrain pour une suite qui risque de faire redécoller de plus belle la série.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News