Moi quand je me réincarne en slime - Comment vivre chez les monstres ? Vol.3 - Actualité manga

Moi quand je me réincarne en slime - Comment vivre chez les monstres ? Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 18 October 2021

Invitée par Limule à concevoir un guide touristique de la capitale de Tempest, la jeune femme-lapine Flamea continue de faire de son mieux pour visiter la cité, découvrir ses richesses, ses spécificités, ses habitants, et tout commenter et noter par écrit, non sans prendre également des photos pour illustrer le tout. Elle a déjà pu expérimenter pas mal de choses, s'essayer à diverses activités, rencontrer différentes personnes... tant et si bien qu'une première mouture du guide a déjà pu prendre forme ! Mais à présent, il faut trouver un moyen de le faire connaître et de la distribuer. Et pour ça, le souverain de Tempest trouve une idée: l'organisation, dans le Colisée de la ville, d'un tournoi de pâtisserie qui sera commenté en direct et devant le public par Flamea elle-même, et qui réunira 4 candidats et 4 membres du jurys issus de Tempest mais aussi d'autres contrées humaines.

En occupant 80 pages sur les 130 composant l'histoire principale dans ce tome, le tournoi de pâtisserie est donc un moment-clé, qui ne va pas chercher loin mais qui s'avère agréable à suivre. L'idée de ce tournoi culinaire a de quoi faire penser à certaines émissions ou même à Food Wars!, entre autres, mais il ne faut pas s'attendre à quoi que ce soit d'élaboré, puisque nous n'aurons aucune recette et que ce n'est pas le but. Ici, Shô Okagiri joue surtout sur le plaisir de voir à l'oeuvre différents personnages plus ou moins secondaires de la série-mère (dont une tête très appréciée que l'on avait hâte de voir apparaître dans ce spin-off), sur leurs interactions assez animées, sur un certain humour (voir Shion participer au concours, quand on connaît son côté bourrin en cuisine, ça n'inspire pas tout de suite la confiance), mais aussi sur une volonté de rapprochement entre Tempest et les autres contrées, pour faire découvrir la culture et le côté accueillant et chaleureux du royaume des monstres.

Il en résulte une lecture très simple mais plutôt feel good et rafraîchissante, et c'est l'impression qui continue de dominer dans la suite du volume, dès lors que Flamea reprend ses pérégrinations en ville. En rencontrant un orc maladroit qui aimerait devenir le disciple du cuisinier humain Yoshida pour enfin se sentir utile à quelque chose, la femme-lapine (et le lecteur par la même occasion) a encore un joli petit exemple de l'entente possible entre monstres et humains, puis a l'occasion d'aller en stage d'observation à l'école des formations techniques de Tempest pour y découvrir nombre de disciplines différentes... mais aussi pour s'y confronter à un possible problème de vol. Ainsi, si la lecture reste toujours positive, ce petit élément pourrait venir troubler un petit peu les choses par la suite... tout comme l'énigme de la silhouette que Flamea voit en rêve dès les premières pages.

Enfin, notons que, même si l'histoire principale s'arrête ici après 130 pages, le volume se poursuit encore un peu, tout d'abord avec un chapitre bonus de 8 pages où Flamea passe un moment sympathique avec Shion, puis, surtout, avec 12 pages où l'on a tout simplement l'occasion de découvrir la première partie du guide que Flamea rédige ! Une chouette petite idée, qui renforce de plus belle l'immersion.

En somme, il ne faut pas forcément attendre d'énormes développement de l'univers dans ce spin-off (du moins, pour l'instant), mais la lecture confirme son côté léger, joyeux et agréable, au travers de moments plutôt bien campés. Il n'en faut pas plus pour passer un bon petit moment.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News