Miaou ! Le quotidien de Moustic Vol.4 - Actualité manga

Miaou ! Le quotidien de Moustic Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 02 Mai 2017

Depuis que Pinçon, le bébé de sa tata Casse-Croûte, est né, Moustic a un nouveau compagnon de jeu ! Ce petit caneton a déjà bien grandi, a été difficilement baptisé par Moustic, Lucrèce et Big-Boss, a découvert les premières choses de la vie, et commence même, étonnamment, à bredouiller quelques mots. Autant d'éléments qui font que Moustic est enclin à l'emmener toujours plus dans ses jeux et ses petites aventures ! Mais s'amuser tout en veillant sur Pinçon n'est pas toujours évident...

Le tome 3 de Miaou! Le Quotidien de Moustic était en réalité le volume 1 d'une autre série de Minori Kakio au Japon : Kyô no Nyakotan - Yurutto, qui s'apparente à une sorte de suite directe ou de spin-off à Kyô no Nyakotan (qui, en France, correspond aux tomes 1 et 2 du Quotidien de Moustic). Dans ce spin-off, les choses se concentrent avant tout sur l'arrivée du caneton Pinçon, et après un tome précédent qui excellait dans la peinture de ce nouveau compagnon tout jeune pour Moustic, le volume ici présent vient conclure la série en restant dans la même optique.
Ainsi, les différents chapitres de ce tome voient Moustic emmener Pinçon dans ses amusements, qui peuvent être très variés ! En effet, la jeunesse de notre petit héros félin fait toujours que le monde qui l'entoure est un vaste terrain de jeux et de découvertes... mais il ne se rend pas toujours compte qu'il peut mettre le caneton en danger ! Heureusement, quand son rôle de "maman-chat" lui échappe un peu, les adultes comme Big-Boss sont là pour rattraper le coup.

La lecture dégage toujours le même charme bourré d'humour et de tendresse, et cela même si les situations se renouvellent un peu moins et que la découverte du monde par Pinçon est moins prégnante que dans le tome précédent, et malgré une conclusion qui n'en est pas une : on a simplement l'impression d'avoir une fin d'arc, et de ce fait, il faut espérer que Minori Kakio offrira un jour une nouvelle partie à cette oeuvre si rafraîchissante. Heureusement, même si les aventures du Quotidien de Moustic s'achèvent ici, celles de Big-Boss le Magnifique vont encore continuer un petit peu dans l'autre série Miaou! !

Si la lecture reste drôle et fraîche, c'est ici en très grande partie grâce aux habituelles bourdes de Moustic, toujours enjoué dans ses activités, mais également très souvent au bord de commettre des bêtises ! Mais il ne faudrait pas oublier le mignon Pinçon qui, pendant deux tomes, aura formé avec le chaton un duo détonnant, et qui amuse beaucoup dans sa manière de bredouiller des mots sans queue ni tête entendus à la télévision : expressions toutes faites qui n'ont aucun rapport avec la situation, titres de films... Il y  en a pour tous les goûts, enfants comme adultes.

Enfin de tome, Minori Kakio nous propose de découvrir deux chapitres bonus plutôt sympathiques, surtout le deuxième qui voit débarquer auprès de Moustic une petite chatte très rigolote.

A la traduction, on retrouve pour ce dernier tome une Fédoua Lamodière inspirée dans ses références et dans la vivacité qui se dégage des dialogues.

Bien que la fin de Miaou! Le Quotidien de Moustic n'en soit pas une, il est difficile de bouder son plaisir face à une série qui, tout au long de ses quatre volumes, a bien conservé son sens de l'humour, son excellente utilisation des personnages et sa tendresse.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News