Mao Vol.5 - Actualité manga

Mao Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 08 April 2021

Laissé pour mort après l'attaque de mystérieux tueurs à gages, Mao a pu être sauvé par Nanoka, alors qu'il ne lui restait qu'un souffle de vie... mais à quel prix ? Tout en se questionnant là-dessus, notre héros doit continuer d'enquêter sur ce qui se passe exactement: ce qui est réellement arrivé il y a plusieurs siècles lors de la convocation au Pavillon des cinq couleur, l'identité de l'assassin de Dame Sana (est-ce vraiment notre héros ?), qui titre les ficelles des dangers actuels et quel est son but... Et dans tout ceci, l'aide de Kamon ne devrait pas être de trop, puisque cet autre ancien disciple du clan Goko a lui aussi poursuivi ses investigations.

Après un tout début un peu timide, la nouvelle série de Rumiko Takahashi semble bel et bien avoir trouvé un certain rythme de croisière, et cela se confirme encore avec un cinquième volume aussi intéressant que les précédents, dans la mesure où la mangaka y suit un déroulement clair, où elle semble savoir où elle va, le tout en ne brusquant rien et en évoquant efficacement ses différentes pistes.

Ainsi, tandis qu'un ennemi semble bel et bien se dessiner en Shiranui, les investigations de nos héros permettent, petit à petit, d'entrevoir le possible objectif exact de cet homme, qui serait un maître onmyô lui aussi issu de clan Goko, l'occasion étant alors bonne pour que Mao et Kamon se replongent de plus belle dans certains souvenirs. La piste semble se remonter petit à petit, mais en parallèle l'autrice continue d'entretenir voire de faire avancer nombre d'autres choses qui troublent forcément les personnages, en tête desquels la survie de Mao et de ses congénère au fil des siècles, les circonstance de la mort de Dame Sana... ou, tout simplement, ce qui se passe du côté de Nanoka, ce qu'implique peut-être de grave l'aide qu'elle apporte à Mao (y sacrifier-t-elle peu à peu sa propre vie ?), et le rôle exact que pourrit bien avoir Byoki à ses côtés.

L'aura de mystère est toujours présente dans l'oeuvre, et étant donné que Takahashi sait bien entretenir ses pistes, l'envie de lire la suite est bien là. Qui plus est, la mangaka ancre toujours efficacement son récit à l'époque Taisho, que ce soit en évoquant le grand séisme ou la précédente guerre russo-japonaise.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News