Love X Dilemma Vol.9 - Actualité manga

Love X Dilemma Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 15 January 2019

Chronique 2
  
Subaru Shibasaki, écrivain en devenir à la conscience plus qu'élitiste, provoque Natsuo en duel littéraire, menaçant de dévoiler son secret au grand jour. Celui-ci n'a d'autre choix que d'accepter, et c'est tout son avenir d'auteur qui est alors mis en jeu, puisque le perdant devra renoncer à l'écriture... De son côté, Shû a retrouvé la trace de Hina, et finit par apprendre ce qui s'est passé entre elle et Natsuo.

Le huitième tome se terminait sur une note plutôt intense, abordant toute la rivalité avec Subaru, nouveau personnage tête-à-claque dont il était difficile de savoir s'il apporterait du bon dans la série. Et le constat reste inchangé après ce début de tome tant Kei Sasuga développe cette dualité littéraire avec quelques bonnes idées, et d'autres beaucoup trop simples. Le duel a le mérite de ne pas s'éterniser mais n'apporte finalement pas grand chose, si ce n'est une mise en avant du caractère épouvantable de Subaru. Les enjeux disparaissent grâce à quelques grosses ficelles, seule l'opposition entre Natsuo et le nouveau venu, sur le plan de la littérature et de l'écriture, apporte quelque chose au récit.

Un passage purement de transition qui symbolise toute l'ambition du tome, qui n'est qu'une grande transition après l'épisode de la relation entre Natsuo et Hina. Le basculement le plus évident, et attendu, concerne la relation entre Natsuo et Rui qui, pour le coup se révèle beaucoup plus saine et touchante, même si elle arrive peut-être un peu précipitamment. Un développement en opposition avec les quelques chamboulements supplémentaires vis à vis de Hina qui prouve la volonté de l'auteur de ne peut-être pas la faire revenir de suite, un grand bien pour la série qui peut alors se concentrer sur d'autres choses, et se tourner vers d'autres horizons.
Reste alors le passage autour de Momo qui, s'il part d'une bonne intention, se révèle assez maladroit. L'auteur continue de jouer avec certains doutes du lecteurs, de manière éhontée puisque celui-ci est d'abord tenté de croire aux rumeurs qui entourent le personnage, à l'instar de Rikkun, tout en enchaînant quelque plans érotiques gratuitement. Un mal pour un bien, peut-être, et on espère que Momo aura l'occasion de briller d'autres manières, le personnage restant tout de même très attachant.

En résulte un tome globalement divertissant, qui propose de multiples idées de transition plus ou moins et efficace, et qui prouve clairement sa volonté de mettre Rui en avant. Reste à voir ce que cela donnera mais, pour le moment, le ton donné à sa relation avec Natsuo se révèle plus touchant. Reste alors l'idée du protagoniste qui passe d'une sœur à l'autre, une évolution plutôt moyenne moralement.
  
  
Chronique 1
  
Shibasaki, l’un des nouveaux membres du club de littérature, a appris accidentellement que Natsuo a entretenu une relation avec un professeur. Fort de cette révélation, le nouveau membre propose un challenge à Natsuo. Celui qui écrira la meilleure nouvelle gagnera le droit de continuer à écrire, celui qui perdra ne pourra plus jamais écrire. Les mauvaises tuiles semblent s’amonceler pour notre pauvre héros. Après le départ de Hina, il doit faire face à un éditeur peu satisfait des dernières nouvelles qu’il a écrites. Maintenant ce défi. Heureusement, Rui est là...

Kei Sasuga nous avait laissés sur les conséquences du départ précipité et inattendu de Hina. Malgré sa disparition, la vie continue. Le club de littérature a accueilli en son sein de nouveaux membres, et Natsuo poursuit sa dernière année de lycée, en ayant en ligne de mire son rêve de devenir romancier. Ce dernier essaie d’aller de l’avant comme il peut, mais les choses ne sont pas si simples. Il peut néanmoins compter sur le support de Rui. Malgré la bonne volonté de l’auteure de bien établir ce nouveau quotidien, les personnages secondaires auront du mal à s’imposer tant ils souffrent de leurs stéréotypes. Shibasaki conservera l’image du jeune garçon immature et amer envers la vie que l’on se fait de lui. L’histoire du duel, tout aussi clichée, aura encore plus de peine à crédibiliser le jeune homme. La mangaka tentera également d’approfondir les protagonistes que sont Momo et Ritsu, mais là encore les choses ne couleront pas d’eux-mêmes. L’auteure essaie de les étoffer avec de la profondeur, mais elle y arrive difficilement, car ceux-ci restent superficiels.

Natsuo, pour sa part, fait beaucoup d’efforts pour arriver à pondre un récit digne de son roman primé, mais quelque chose coince. Durant cette période difficile, Rui sera d’un soutien précieux. C’est là l’un des gros intérêts du volume. Même si les choses ne sont pas amenées de la meilleure des façons, il sera intéressant d’observer leur rapprochement. Le lecteur obtiendra également des nouvelles sur le devenir de Hina, après qu’elle ait coupé les ponts avec la plupart de ses proches. Celle-ci s’adapte comme elle peut à son nouveau quotidien, en essayant d’être responsable et d’aller de l’avant. Ce sera court, mais rudement efficace. Natsuo recevra, tout comme nous, des nouvelles de Hina par l’intermédiaire de l’ex de cette dernière.

En somme, il se passe bon nombre de choses dans ce présent volume. Une nouvelle et décisive période s’annonce. Le tome se montrera intrigant et intéressant à suivre. On sent que la mangaka est de bonne volonté. Toutefois, le récit péchera par la superficialité de ses personnages secondaires et par un fan service souvent mal placé.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

13 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News