Love Mode Vol.3 - Actualité manga

Love Mode Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 30 November 2009

Comme on le craignait, Love mode est bien parti pour nous dresser un tableau différent à chaque tome. Comme ça, on part d’un petit groupe de personnes (Takamiya, Aoe et maintenant Izumi du Blue boy) qui se connaissent tous et chacun d’eux se trouve quelqu’un. Un beau monde rempli d’homosexuels, le rêve pour toute mangaka affectionnant le yaoi et ses travers. Du coup, il faut s’attendre à une représentation absolument non exhaustive de ce genre. Mais passons, puisqu’au bout de trois volumes on a bien compris. Ici c’est donc Izumi (pas le gosse du premier tome, mais l’hôte aux longs cheveux blonds) qui trouvera l’amour en la personne d’Arashi. Ce dernier, à cause de son absentéisme se trouve obligé de faire du bénévolat auprès d’un grand père très dynamique qui habite juste à côté de la résidence d'Izumi. Ce personnage insolite rythmera ce troisième tome et apporte un petit côté touchant et humain dans une série qui pour l’instant était répétitive et prévisible. Et puis Arashi est plein d’un dynamisme entraînant, ce qui laisse augurer de bonnes choses pour son couple … Malheureusement, c’est à Izumi que revient le manque d’intérêt de ce tome ci, alors que tout était là pour favoriser la lecture.

En effet, son caractère effacé, inconstant, soumis et pleurnichard déçoit quelque peu. Son passé est un peu trop cruel et sa capacité à attirer le viol à lui se trouve vite agaçante. Ce n’est pas de sa faute, mais sa personnalité suffit à lasser. Arashi est un garçon simple, amoureux, souriant et prêt à faire des efforts tandis qu’Izumi aura beaucoup de mal à s’impliquer dans cette relation. Ce n’est pas forcément une mauvaise idée, c’est juste … trop vu. L’histoire globale n’avance pas. Il faut dire aussi qu’il n’y a pas vraiment d’histoire globale. Il faut entendre par là les autres personnages : Takamiya et son Izumi sont totalement oubliés, tandis que Reiji et Naoya apparaissent en fin de volume dans un bonus très superflu et peu intéressant. La spontanéité d’Arashi et l’humour teinté de tristesse amené par le grand père auraient pu rendre la lecture beaucoup plus agréable s’il n’y avait pas eu un ton trop sérieux derrière Izumi et ses problèmes. L’image typique du martyre n’est pas forcément plaisante … Les deux prochains tomes se focaliseront d’avantage sur Aoe et Naoya, le petit couple phare de la série. A voir si l’on pourra enfin apprécier de découvrir une relation véritablement continue … Surtout que leur amour n’a toujours pas été consommé !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News