Livre des démons (le) Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 05 December 2019

Le démon Tsukiko enlevait des petites filles, dont l'une, Mayu, réapparaît dans la librairie Mononobe, en ne manquant pas d'intriguer le gérant démoniaque Shôtarô et son assistant divin le dévoreur de démons Shirô, à l'allure de petit garçon. En effet, Mayu reste une énigme: son allure humaine semble cacher une autre nature, ses origines sont inconnues, et elle-même est amnésique en ne se souvenant que de trois mots: son propre nom, "Kôjiro", et "rite". C'est avec ces maigres indices que Shôtarô charge le détective privé Shiba de mener l'enquête, en n'ayant aucune idée de l'effroyable ampleur que l'affaire va prendre...

Cette fois-ci, le mangaka Konkichi nous offre un problème qui va occuper l'intégralité du tome (exception faite de 2 petits hors-série arrivant après 130 pages pour occuper la grosse trentaine de pages restantes), pour un résultat où, petit à petit, il parvient à faire monter les enjeux ainsi qu'une certaine tension, dans la mesure où l'enquête de Shiba puis les recherches de Shôtarô vont jouer sur des pistes de plus en plus funestes. Village perdu où personne n'ose s'aventurer tant les rumeurs dessus sont inquiétantes, habitants bizarres, morts, rituels sordides issus d'un autre temps, soupçons de cannibalisme... L'auteur joue sur des ficelles souvent déjà vues dans le genre et ne surprend donc pas toujours, mais il joue dessus de façon plutôt efficace en amenant des informations toujours plus sinueuses, jusqu'à évidemment aboutir sur un ennemi de nature démoniaque.

L'ensemble est donc classique mais plutôt prenant, d'autant plus que le mangaka parvient à exploiter honnêtement certains visages secondaires (Shiba en tête bien sûr, mais aussi Yogi par exemple, sans oublier Mayu bien sûr), qu'il continue d'assez bien jouer sur la relation parfois incertaine entre ses deux héros (Shirô, en particulier, gardant une façon d'être parfois inquiétante), et que la plupart du temps son dessin parvient à bien appuyer l'ambiance, notamment lors des moments les plus inquiétants.

On reste sur une petite lecture tout à fait sympathique, pas essentielle, mais ayant ce qu'il faut pour assurer un honnête divertissement dans son genre.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News