Little Witch Academia Vol.2 - Actualité manga

Little Witch Academia Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 14 Mars 2019

Catastrophe au sein de l'école de Luna Nova: la pierre magique servant de source de magie a été chapardée par un dragon ! Akko et ses camarades décident immédiatement de se lancer à sa poursuite sans attendre le moindre ordre, jusqu'à retrouver la créature dans sa tanière... Que va-t-il arriver aux jeunes filles ? Pourquoi ce dragon a-t-il volé la pierre ?

Entamée à la fin du premier volume, cette petite affaire se règle ici assez vite, mais non sans amuser, que ce soit pour l'habituel côté tête brûlée et maladroit d'Akko, ou pour différentes petites surprises concernant le dragon, son mode de vie ou la raison pour laquelle il s'est emparé de la pierre. Pour le coup, le mangaka Keisuke Sato parvient à offrir quelque chose d'assez fun, même si les avancées sont par moments très rapides.

La suite du tome continue d'offrir diverses petites histoires dans le monde de Little Witch Academia. Entre autres, notre héroïne toujours aussi maladroite continue de faire de son mieux pour devenir une sorcière digne de son idole Shiny Chariot, mais risque fort de provoquer quelques catastrophes en s'exerçant à la magie de métamorphose qu'elle ne parvient pas à maîtriser. Transformée en souris, elle en arrivera à s'égarer et à venir en aide à un rongeur nourri par un rêve fou... On peut également retenir les enjeux autour de la visite de plusieurs garçons d'une école chic au sein de l'école de Luna Nova... cette visite leur permettra-t-elle de changer leur vision des sorcières pleine de préjugés ? Akko et ses amies sauront-elle montrer que la magie n'est pas vouée à disparaître et qu'elle peut encore être utile dans ce monde ?

Le mangaka offre des petits récits assez emballants, certes toujours un peu rapides, mais dynamiques et exploitant assez bien une large palette des personnages de la série, en tête Akko bien sûr, mais aussi Diana et certaines de leurs camarades. Mais il faut bien avoir une chose en tête: ce manga ayant pour vocation première de servir de support à la série TV en offrant des récits souvent inédits et s'intercalant entre les épisodes, il n'a pas autant d'intérêt si on n'a pas vu l'anime. On comprend l'essentiel de l'univers, mais le manga n'offre pas de réel fil conducteur et, du fait de son format épisodique, peut paraître saccadé.

Enfin, même si la lecture reste plutôt plaisante, les visuels du mangaka tendent dans ce 2e tome à montrer plus d'inégalités. L'expressivité des personnages, surtout celle de l'inarrêtable Akko, reste très bonne, en revanche le trait apparaît régulièrement plus pauvre, les cases parfois vides, les moments d'action pas hyper fluides, comme si les dessins étaient parfois un peu rushés.

On reste globalement sur une bonne petite lecture, mais il est vraiment conseillé de connaître déjà la série animée (disponible sur Netflix) pour mieux profiter de ce manga.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News