Kingdom Hearts - L'intégrale Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 June 2017

Après La Belle et la Bête en avril, la récente collaboration des éditions nobi nobi ! avec Disney se poursuit via un morceau de choix : les mangas Kingdom Hearts !


Que vous y ayez déjà joué ou non, le nom de Kingdom Hearts ne vous est sans doute pas inconnu. Lancée en 2002 avec l'arrivée d'un premier jeu sur PlayStation 2, cette saga vidéoludique est issue de la collaboration entre le gant américain Disney et Square-Enix, société nippone connue autant pour ses mangas que pour ses jeux. Le jeu est né sous la direction de l'illustre Tetsuya Nomura, l'un des principaux créateurs de personnages de plusieurs opus de la saga de jeux vidéo Final Fantasy, et il ne faudra donc pas s'étonner de croiser certains visages de la saga FF (comme Cid ou Cloud) dans Kingdom Hearts. Mais KH, c'est avant tout un RPG merveilleux ancré dans l'univers de plusieurs films d'animation Disney !


C'est à partir de 2003, donc finalement très vite après la naissance de la saga, que Kingdom Hearts connaît sa première adaptation en manga de 4 tomes, dessinée par Shiro Amano. Sous le coup de crayon de ce mangaka, trois autres adaptations manga de jeux vidéo Kingdom Hearts suivront : en 2005 Kingdom Hearts: Chain of Memories (fini en 2 tomes), en 2006 Kingdom Hearts II (terminé en 10 volumes), et en 2009 Kingdom Hearts: 358/2 Days (boucle en 5 tomes). Tous ces mangas sont déjà parus en France une première fois chez Pika Edition, entre 2012 et 2016. Et à présent, ils font leur retour dans le catalogue de nobi nobi !, l'éditeur jeunesse appartenant à Pika Edition.


Cette nouvelle édition propose de regrouper les 21 tomes des 4 mangas KH sous la forme de 8 pavés à prix attractif, sans jaquette, mais avec rabats, et avec une frise qui se complètera sur le dos des volumes. Le premier tome compile les 4 volumes d’origine du premier manga Kingdom Hearts, auxquels s'ajoutent les 2 chapitres de la version Final Mix jusqu'à présent inédits en France. Par la suite, les 2 tomes de Kingdom Hearts: Chain of Memories seront regroupés en un volume. Les 5 tomes de Kingdom Hearts: 358/2 Days seront compilés dans 2 pavés. Enfin, les lecteurs pourront découvrir ou redécouvrir les 10 tomes de Kingdom Hearts II sous la forme de 4 épais volumes.


Il est bon de noter la qualité de l'édition de nobi nobi ! : malgré ses 572 pages, le premier pavé est agréable et très facile à prendre en mains, grâce à une reliure souple et à un papier de qualité qui trouve le bon équilibre entre épaisseur, souplesse et légèreté. Le tome n'est pas lourd à tenir, et bénéficie d'une excellente qualité d'impression effectuée en France chez Jouve. On saluera également le travail de traduction et d'adaptation d'Olivier Sart ainsi que la traduction additionnelle de Julia Brun, qui ne souffrent d'aucune fausse note, sont bien raccord avec les jeux, et s'avèrent bien vivants.


Tout commence en un lieu exotique, sur une île paradisiaque où le jeune Sora vit seul avec ses deux amis Riku et Kaïri. Mais tout bascule le jour où des êtres mystérieux et ténébreux nommés Sans-Coeurs débarquent et s'emparer de Kaïri. Prêts à tout pour retrouver et sauver leur jeune amie, Sora et Riku vont prendre deux voies différentes. Sora ne tarde pas à rencontrer deux personnages farfelus : Donald et Dingo, qui sont à la recherche de leur roi Mickey et vont faire équipe avec le jeune garçon, porteur de la clé, la fameuse Keyblade. Ensemble, ils vont devoir mettre fin aux sombres plans de Maléfique, en parcourant différents royaumes des films Disney.


Après une mise en place rapide, le schéma de Kingdom Hearts apparaît on ne peut plus simple : accompagné de Donald et de Dingo, Sora doit parcourir les différents mondes, y trouver la serrure magique permettant de le sauver, et y insérer sa keyblade... mais tout ne sera pas aussi simple, et le trio devra également venir en aide aux habitants des différents mondes, bien souvent mis en danger par des méchants emblématiques des films Disney !


Ainsi, l'un des grands intérêts de l'oeuvre est de permettre au lecteur (ou au joueur, dans le cas des jeux) de s'immiscer dans le monde de plusieurs films Disney. Blanche-Neige, Alice au Pays des Merveilles, Aladin, Hercule, La Petite Sirène, Peter Pan... soit autant de mondes où Shiro Amano s'applique à proposer quelques rebondissements et à exploiter pas mal de personnages Disney. 


Généralement, le récit reste plutôt fidèle à certains éléments de l'histoire des films visités, en y changeant quelques enjeux pour apporter plus de piment. Ainsi, bien souvent, l'objectif des méchants est avant tout de mettre la main sur la keyblade de Sora. Egalement, l'oeuvre a clairement la volonté d'exploiter comme il se doit certains traits de caractère des personnages : le côté déjanté du Génie, la jalousie de Clochette, la curiosité d'Ariel, le narcissisme de Hadès, la peur du crocodile de Crochet... On ressent une fidélité aux univers repris des films d'animation de Disney, ce qui contribue très facilement à l'immersion.


Egalement, l'oeuvre parvient assez bien à éviter que les choses soient trop routinières, en immisçant d'autres éléments, comme la recherche des princesses de coeur. Toutefois, sur ce point, l'intrigue la plus intéressante vient des choix de Riku, l'ami de Sora, qui pour sauver Kaïri a emprunté une tout autre voie l'enfonçant peu à peu dans les ténèbres... C'est essentiellement autour de cet aspect que se noue une véritable histoire autour de Sora, Riku et Kaïri, afin que l'oeuvre ne se limite pas  une simple exploration des univers Disney.


Pourtant, globalement, cette mouture manga du premier jeu Kingdom Hearts tend à laisser le lecteur sur sa faim, car tout va clairement trop vite. En seulement 4 volumes, il était difficile pour Shiro Amano d'exploiter convenablement chaque incursion dans les univers Disney, et cela se ressent beaucoup dans le côté très expéditif des différentes explorations et dans l'aide apportée aux personnages Disney en difficulté. Dans certains cas bâclés, tout va même tellement vite qu'il n'y a aucune sensation d'épreuve. Cette impression de manga un peu rushé n'est pas aidée par le choix d'offrir une majorité de chapitres très courts (généralement 8 pages), ce qui tend parfois à briser le rythme de la narration et à amoindrir les développements.


En revanche, là où le dessinateur a tout bon, c'est dans sa fidélité au design des univers et des personnages Disney. Le travail effectué est très appliqué et facilement immersif, d'autant que les planches n'apparaissent jamais vides. Seul le découpage des cases est parfois un peu confus. Plus typé manga, le design de Riku, de Sora, de Kaïri ou des figures de Final Fantasy est lui aussi fidèle aux jeux et s'intègre bien.


Trop rapide et n'exploitant pas pleinement les richesses du jeu, cette version manga du premier Kingdom Hearts reste toutefois sympathique à suivre, pour l'application que le mangaka y a mise en un nombre trop limité de pages, et pour le plaisir de s'immerger dans les différents univers Disney proposés.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News