Jojo's bizarre adventure - Saison 1 - Phantom Blood Vol.4 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 1 - Phantom Blood Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 23 October 2014

Jonathan est aux prises avec Tarkus et Bruford, les deux chevaliers revenus du monde des morts grâce aux pouvoirs démoniaques du masque de pierre. De leur côté, Zeppeli et Speedwagon assistent à ce spectacle, impuissant. Pourtant, l’un d’entre eux est sur le point de rencontrer sa destinée.


Nos héros se rapprochent doucement de Dio bien que de redoutables adversaires leur barrent la route. Pourtant, l’action va désormais avancer très vite, car, ce tome exclu, il ne reste qu’un seul volume au périple de Jonathan Joestar, le premier protagoniste de la saga Jojo. Il n’est donc pas tout fait question du duel face à Dio, mais plutôt d’un grand combat contre Tarkus et Bruford, introduits dans l’opus précédent et face auxquels le fils Joestar va devoir faire jaillir l’Onde.


Dans sa construction, le tome se montre assez linéaire tant Jonathan affronte ses deux adversaires successivement, un choix classique, mais qui fait passer Zeppeli et Speedwagon pour des figurants alors que le premier d’entre eux à la réputation d’être un puissant manieur de l’Onde. Qu’à cela ne tienne, la formule permet davantage de construction et beaucoup de retournements de situation lors du volume.


Le premier combat, contre Bruford, permet à Araki d’exploiter toute la dimension tactique de son œuvre, une mécanique qui perdurera dans le temps. Ainsi, la technique est une chose, et la stratégie une autre, le vainqueur restant celui qui parvient à associer ses pouvoirs à son environnement. C’est dans cette optique que le premier combat de Jojo de ce tome s’avère palpitant et riche d’intensité. La mention spéciale va à une dimension épique et émouvante qu’Araki a volontiers tirée de Hokuto no Ken pour générer un final viril, kitsch et grandiloquent qui fera frémir les plus ardus des lecteurs.


S’en suit le combat contre Tarkus qui se penche un peu plus du cas Zeppeli… Enfin ! Le personnage a servi de précepteur, mais était mis de côté depuis son apparition afin de vanter les progrès de Jojo. Le voilà occupant un plus grand rôle et bénéficiant même de quelques flash-back histoire de creuser le personnage jusqu’à arriver au « moment » fatidique du volume qui en choquera plus d’un de par sa violence esthétique et psychologique. Le seul souci, c’est que cet instant est largement prévisible et il ne faudra que quelques secondes au lecteur pour réaliser la sorte qui attend le combattant en question. Néanmoins, l’évènement produit son effet et procure à la joute contre Tarkus un côté plus dantesque et digne d’un nekketsu pur jus où un héros, aux portes de la mort, se relève pour triompher. Il est toutefois rare que Jojo en arrive à ce schéma, le but étant ici d’extrapoler l’intensité dramatique, ce que ce volume fait avec brio.


En fin de tome, l’affrontement final entre Jonathan et Dio approche à grands pas, et c’est l’occasion pour Araki de revenir une ambiance horrifique avec des créatures zombifiées tout droit sorties de son imagination et que l’on suppose inspirées du dytique cinématographique « Démons » de Lamberto Bava sont le bestiaire est hideux, en particularité la dentition exagérée qui renvoie plus à des monstres pur jus qu’à des vampires. Avec un Jonathan au comble de sa forme et de sa puissance, on s’apprête à découvrir l’affrontement final de cette première partie, que la double page finale de ce volume annonce déjà comme dantesque !


Ce quatrième et avant dernier tome de Phantom Blood tient ses promesses et propose différents affrontements riches d’intensité, le tout à la sauce Jojo, et ce malgré quelques facilités scénaristiques. En particulier, un évènement poignant nous confirme qu’Araki ne se bride jamais créer l’œuvre qu’il aime, quitte à choquer ou rebuter… mais c’est bien ce qui fonctionne dans sa saga. Le prochain volet apportera sa conclusion à la première partie de la saga et proposera sans nul doute un combat d’une rare intensité.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News