Isabella Bird - Femme exploratrice Vol.4 - Actualité manga

Isabella Bird - Femme exploratrice Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 24 August 2018

Accompagné de son guide-interprète Ito, Isabella Bird poursuit son voyage vers l'île d'Ezo tout au Nord, entre le Japon campagnard profond et les villes sur sa route. Et si la recette de ce voyage ne change pas foncièrement, chaque étape est à nouveau l'occasion, pour la jeune britannique mais aussi pour le lecteur, de se plonger de manière immersive dans le Japon d'alors, sur lequel Taiga Sassa ne manque jamais de petits informations. Cela passe par plusieurs choses. Tout d'abord, des rencontres importantes pour Isabella, comme cette jeune fille avide de l'observer en train d'écrire en anglais, qui laisse deviner certaines évolutions des mentalités de l'époque au sien d'un Japon partagé entre ses traditions et l'occidentalisation, et avec qui elle va nouer une jolie relation. Ensuite, la découverte de certains lieux, comme la ville de Yamagata qui se veut moderne et occidentalisée, au point de parfois risquer d'effacer certains éléments de la culture nippone (comme les coiffures). Enfin, les nouvelles découvertes sur différents pans culturels: croyances, mythologies... avec notamment un passage sur la nécromancie.

Tout en profitant du voyage sous le trait toujours aussi agréable et assez détaillé de Taiga Sassa, on continue de suivre les évolutions du duo étonnant que forment Isabella et Ito, et de mieux cerner ces deux personnages. Isabella conserve son caractère assez entier, tandis qu'Ito reste très plaisant dans les différentes humeurs qu'il montre et ses manière de se comporter face à certaines choses comme l'occidentalisation de son pays.

Mais en filigranes, il y a deux éléments qui, de plus en plus, menacent de rendre le voyage plus difficile. Tout d'abord, les douleurs au dos d'Isabella, qui semble parfois s'accentuer, au vu de l'aspect éprouvant du voyage. La jeune femme a beau tenter de le cacher à Ito, les signes sont là, mais Isabella préfère poursuivre son voyage au même rythme... au risque de le payer concernant sa santé ? Ensuite, le cas de Charles Maries, le botaniste déterminé à récupérer Ito avec qui il a passé un contrat. Celui-ci fait de plus en plus sentir sa présence, et l'occasion nous est même donné de découvrir le passé qu'Ito a en commun avec lui. un passé dont il ne garde clairement pas un bon souvenir, tant Maries montre un comportement radicalement différent de celui d'Isabella, plus violent, moins curieux, et plus hautain... Ainsi, par la même occasion c'est toute une partie du passé d'Ito que l'on découvre vite et bien, et qui permet aussi à Taiga Sassa d'évoquer certaines plantes du Japon.

La série poursuit donc très bien son chemin, sans s'écarter de ses grands axes, mais en distillant ce qu'il faut de problèmes qui s'intensifient peu à peu. On reste sur une excellente lecture, la parcours de la femme-aventurière et de son guide-interprète restant très plaisant.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News