Ile des téméraires (l') Vol.7 - Actualité manga
Ile des téméraires (l') Vol.7 - Manga

Ile des téméraires (l') Vol.7

Rédaction
Lecteurs
19 /20

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 15 Avril 2016

Juillet 1945. A environ un mois de la fin de la guerre, le cuirassé Yamato a déjà été coulé par l'armée américaine, qui a pris un certain ascendant psychologique. Mais l'armée japonaise ne lâche rien, et prépare une nouvelle offensive, plus précisément une attaque au kaiten visant une cible particulièrement délicate : un convoi de navires américains en mouvement. Parmi ceux qui auront pour mission d'aller se faire exploser sur les navires, on retrouve Watanabe, nourri d'une nouvelle détermination à réussir sa mission après avoir perdu dans le tome précédent les dernières personnes auxquelles il pouvait se raccrocher...

Ce tome se consacre aux longs préparatifs pour l'attaque en abordant la présentation d'une stratégie qui a peu de chances de réussir, mais aussi, à nouveau, l'aspect humain se cachant derrière les hommes qui s'apprêtent à aller sacrifier leur vie.

Bien qu'elle expose avec clarté et un peu de tension la mise en place du plan, toute la première partie du volume pourra paraître un peu trop longue, comme diluée, mais on y retient facilement les grandes lignes de la stratégie qui est mise en place et qui, entre les mines flottantes sur la mer, l'importance de la réactivité américaine et l'utilité du navire japonais en tant qu'appât, s'annonce aussi aléatoire que... suicidaire. C'est toutefois bel et bien la deuxième moitié du volume qui happe le plus, de par le lien humain que le commandant montre avec ses hommes qu'il s'apprête à envoyer vers une mort certaine, et les ultimes interrogations et pensées de ces pilotes kamikazes que nous suivons brièvement, intimement et avec émotion. Ont-ils pu dire tout ce qu'ils voulaient avant d'aller se sacrifier ? Pour qui ou quoi seront leurs dernières pensées ? La réponse est très très simple, mais est aussi la plus humaine qui soit. Et dans tout ça, le comportement de Watanabe, nourri par l'absurdité et la violence des drames qu'il a vécus, s'avère assez marquant. Chose plaisante, l'auteur conserve toujours son ton neutre et ne s'éternise pas trop sur les facteurs humains, ce qui les rend dépourvus de pathos et plus justes dans ce cadre terriblement réaliste. Quant à la tournure des événements, forcément nourrie de quelques imprévus tant le plan était aléatoire, elle s'annonce passionnante pour la suite.

Les visuels de Sato s'avèrent toujours efficaces concernant les personnages et le réalisme des navires. Par contre, on peut regretter régulièrement l'aspect très lisse et peu immersif que l'auteur offre aux fonds marins.

Au-delà de quelques longueurs, L'île des téméraires conserve ses qualités, et ce septième opus annonce surtout un huitième tome mouvementé.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs