Ile des téméraires (l') Vol.5 - Actualité manga
Ile des téméraires (l') Vol.5 - Manga

Ile des téméraires (l') Vol.5

Rédaction
Lecteurs
18 /20

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 02 Octobre 2015

Même s'il a pu arriver jusqu'au port d'ancrage de l'ennemi, le sous-marin I-53 n'a pu accomplir totalement sa mission : suite à un dysfonctionnement, le kaiten de Watanabe n'a pu partir en kamikaze, et le pilote est désormais inconscient dans un cockpit inondé... Faut-il sauver cet homme qui partait mourir pour son pays ? Faut-il remonter à la surface pour l'empêcher de mourir noyé, au risque de se faire attaquer par la flotte ennemie ?

C'est une décision très difficile que devra prendre le commandant, au fil d'une première partie de tome qui peine à convaincre totalement, la faute à la manière dont Syuho Sato étire beaucoup les choses.
Les focus sur le choix du commandant, sur la réaction de l'équipage, et sur les tourments intérieurs d'un Watanabe évanoui sont forcément intéressants dans le portrait mental qu'ils offrent des personnages. En cela, l'oeuvre reste plutôt juste et déstabilisante. Malheureusement, cela prend largement plus de la moitié du volume alors que ce n'était clairement pas nécessaire. Le mangaka tourne quelque peu en rond pendant un moment au sujet du commandant et de l'équipage, tandis que le focus sur Watanabe reste trop peu explicite sur certains aspects. Pendant ce temps, la lecture défile très vite au fil de scènes quasiment muettes où l'on se contente d'observer des choses qui prennent trop de pages. En tête, les passages où l'on suit le sous-marin en mer sont parmi celles qui rallongent le plus la sauce. Et alors que le dessin nerveux et précis de l'auteur aurait pu au moins rendre cela immersif, ce n'est pas totalement le cas, la faute à une qualité d'impression discutable : les cases les plus sombres, généralement celles où l'on voit l'océan, souffrent de gros problèmes de moirage.

C'est finalement la dernière partie du tome qui s'annonce comme la plus intéressante, car loin de la mort, c'est une autre épreuve qui attend désormais Watanabe : le déshonneur. Déshonneur d'avoir été incapable d'aller mourir sur l'ennemi malgré toute sa détermination, ce qui lui vaut le dédain de quasiment tous ses collègues... L'absurdité de cette situation nous explose à la figure, on retrouve là le Syuho Sato qui sait nous remuer, et on se demande bien comment vont évoluer les choses sur Watanabe par la suite, autant dans son for intérieur que dans son rapport avec ses collègues.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
12.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs