Hitman - Les Coulisses du Manga Vol.7 - Actualité manga

Hitman - Les Coulisses du Manga Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 22 September 2021

Alors que les préparatifs pour le lancement du manga de Takanashi sur les Blue Wells se poursuivent, il semble y avoir un peu d'eau dans le gaz entre la jeune mangaka et Kenzaki: alors que leur soudain baiser continue de les perturber tous les deux, les voilà qui se retrouvent ensemble au restaurant... mais en compagnie de deux autres personnes un brin encombrantes: pour elle Kiyotatsu Kasuga, un très beau et riche mangaka à succès envers qui notre héros ressent déjà un peu de jalousie dès lors qu'il semble s'intéresser à sa protégée, et pour lui Yukako Nanao, une mannequin tout aussi jolie qui n'est autre que son "amie d'enfance", et qu'en plus il va bientôt devoir accompagner à Okinawa pour un shooting concernant un magazine de l'éditeur. Entre Kenzaki qui se dit qu'il n'a aucune chance face à Kasuga, et Takanashi qui se met en rogne contre notre héros après des mensonges de Nanao qui veut se l'accaparer, tout semble devoir éloigner nos deux héros. A moins que le voyage à Okinawa ne leur permettent de mettre les points sur les i...

Occupant la majeure partie du tome, ledit voyage ne commence pourtant pas forcément de la plus passionnante des manières, dans la mesure où Kouji Seo retombe dans certains de ses travers. On pourrait évoquer certaines notes d'ecchi assez mal amenés (notamment quand Amaya, ivre, décide de désaper tout le monde) ou les vagues querelles amoureuses plus lourdingues que drôles, mais c'est surtout le cas de Nanao qui, pendant un bon moment, est assez gonflant. Tout d'abord, le focus sur son shooting s'étire trop par rapport à ce qu'il apporte réellement à la série dont le principal sujet est, rappelons-le, les coulisses du manga (donc une séquence de photos de charme détaillée, on s'en fout un peu, même si c'est une réalité faisant partie de certains magazines de prépublication). Mais surtout, la jeune femme apparaît longtemps agaçante, entre les mensonges détestables qu'elle sort à Takanashi au début, ou sa façon de se comporter pendant son shooting (elle reproche aux gens qui médisent sur elle de ne pas venir lui parler directement, mais elle fait exactement la même chose avec l'affaire du tweet).

Mais heureusement, Nanao finit par se rattraper par la suite, en tâchant de se faire pardonner à sa manière, et, surtout, en servant de catalyseur pour apporter une importante évolution amoureuse entre Kenzaki et Takanashi. La suite du volume se pare alors d'une part plus axée comédie romantique assez sympathique car il y a quelques jolis moments entre nos deux héros ainsi qu'une certaine complicité (y compris dans les quelques notes coquines), quand bien même le mangaka va un peu vite sur ce plan-là et qu'il n'est pas particulièrement fin dans l'écriture.

Reste que tout ceci, pendant la majeure partie du volume, nous éloigne du sujet principal de la série... mais fort heureusement, les derniers chapitres nous le rappellent avec beaucoup d'intérêt, car certaines avancées y sont très prometteuses. La fin de la série d'Amaya, son désir de résister à la concurrence des jeunes pousses en lançant rapidement une nouvelle oeuvre dans un tout autre registre (avec un nouveau petit clin d'oeil à une précédente série de Seo, A town where you live, via le restaurant Kirishima), la nouvelle place prise par Kasuga avec la promesse d'aborder le cas d'auteurs voulant se passer de responsables éditoriaux, le fait que beaucoup de choses risquent de bouger dans le magazine... sans oublier la nouvelle donne concernant la relation Kenzaki/Takanashi, qui créera peut-être quelques remous dans l'équipe à l'avenir.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News