Hi Score Girl Vol.4 - Actualité manga

Hi Score Girl Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 26 Febuary 2020

Haruo a sacrifié beaucoup de temps pour intégrer le lycée Joran, mais a échoué aux examens. Tant de temps qu'il n'a pas passé derrière la console ou sur le joystick... si bien qu'il a perdu en expérience. Quelques temps après la rentrée, Hidaka finit par le retrouver. Ne pouvant renoncer à ses sentiments pour le garçon, elle l'entraîne de nouveau dans les salles d'arcade, où l'adolescent se rend compte que son amie l'a maintenant surpassé, et de loin...

Après un troisième tome qui développait à très bon rythme la relation entre les deux personnages principaux, il fallait une petite pirouette pour permettre à l'intrigue de repartir de bon pied. Avec l'échec de Haruo aux examens d'entrée au lycée Joran, Rensuke Oshikiri a trouvé son astuce, tant le jeune homme va devoir prendre un nouveau départ tant sur le plan relationnel qu'au niveau du gaming.

Grande absente du volume précédent, Hidaka a donc beaucoup plus de présence en ces pages, et on apprécie même que l'auteur n'ait pas oublié de donner de l'importance au personnage au sein du grand triangle amoureux de la série. Un aspect amourette toujours bien combiné avec le parcours progressif des personnages, sur le plan vidéoludique bien évidemment. A ce propos, on apprécie l'évolution de la série dans le temps, un peu comme ce que l'auteur propose dans Bip-Bip Boy. Certes, ce sont les même licences qui sont mises en avant, mais le récit se dirige vers la fin des années 90 dans les clins d’œil fait. On appréciera, notamment, la petite référence à Dragon Ball... même s'il y a un léger anachronisme de ce côté-là.

Néanmoins, Oshikiri n'oublie pas l'un des éléments phares de son manga, à savoir la relation entre Haruo et Ono. Celle-ci progresse, elle aussi, et parfois même à travers des segments plus intimistes appréciables. Petit à petit, l'auteur n'a pas systématiquement recours aux jeux-vidéo pour faire parler ses personnages, un très bon point permettant d'ancrer l'idylle centrale dans un registre touchant particulièrement réussi. Et concernant la demoiselle, c'est subtilement que son background prend plus d'épaisseur, ici avec des enjeux familiaux un peu plus accentués. C'est assez classique dans l'idée, mais dote le récit d'une dimension nouvelle assez parlante, notamment en ce qui concerne l'image du jeu-vidéo dans les années 90, au Japon.

La recette de Hi Score Girl ne change pas radicalement, mais évolue très doucement, ce de manière à enrichir drastiquement les trois personnages principaux, et à les faire évoluer. La comédie sentimentale teintée de rétrogaming de Rensuke Oshikiri continue d'être savoureuse et bien menée, se payant même le luxe de quelques enjeux qui devraient être davantage exploités dans les opus à venir. Une comédie romantique unique dont on redemande, au même titre qu'une bonne arcade dans laquelle on insèrerait une autre pièce pour savourer une nouvelle partie.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News