Fukuneko - Les chats du bonheur Vol.4 - Actualité manga

Fukuneko - Les chats du bonheur Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 13 October 2021

"Fûko et les Fukuneko", l'un des contes écrits par Ichirô, ne manque pas d'intriguer Ako: cette histoire, où une petite fille est devenue la déesse d'une ville tout entière, est apparemment censée être inspirée du parcours de sa mère disparue depuis 7 ans... Dans le même temps, les fukuneko se mettent soudainement en état d'alerte: ils le sentent, le Dieu Daifuku, dieu des chats qui protège la ville, va bientôt revenir ! Ce dieu étant celui qui, d'après le conte, aurait accordé ses pouvoirs à Fûko, notre héroïne est d'autant plus intriguée. Alors, maintenant qu'elle est assez grande et qu'elle s'est acclimatée à la ville, l'heure est peut-être venue pour elle d'apprendre la vérité sur la disparition de ses parents, secret qu'Ichirô et Luna avait précieusement conservé en attendant qu'elle soit en âge de l'admettre...

Après 4 volumes de bons et loyaux services, l'heure est déjà venue pour Fukuneko - Les chats du bonheur de s'achever, et fort logiquement Mari Matsuzawa s'applique donc à enclencher la dernière ligne droite de son oeuvre dès les toutes premières pages, tout d'abord avec une première partie de volume qui se contente de dévoiler ce qui est exactement arrivé aux parents et surtout à la mère d'Ako, non sans différentes petites notes d'humour apportées notamment par Ichirô et sa façon particulière de raconter les faits, en essayant de lui donner un côté shôjo manga par exemple. Ca reste assez simple, mais tout à fait adapté au jeune public qui est la cible première de la série, et résolument léger et doux.

Mais le possible retour des parents d'Ako, événement assurément positif, pourrait aussi sceller une séparation qui serait plus douloureuse: dans la mesure où les fukuneko s'attachent aux personnes à qui il manque quelque chose d'important, Fuku aurait-elle encore une raison de rester avec notre héroïne si ce qui lui manquait tant, à savoir ses parents, est comblé ? C'est là l'enjeu principal de la dernière partie du volume, au fil de laquelle la mangaka va mettre en valeur le lien fort qui s'est créé entre la collégienne et sa fukuneko, pour aboutir à quelque chose de facilement touchant. Là aussi, l'issue des événements est simple, mais elle est suffisamment bien menée, d'autant plus que l'autrice fait également écho au propre bonheur que Fuku mérite après avoir si bien servi ses "maîtresses" au fil du temps.

Ajoutons à ça le dessin toujours aussi kawaii avec ses designs chibi tout ronds et ses petites danses, et on referme cet ultime volume assez satisfait. Au fil de ses quatre volumes, Fukuneko - Les chats du bonheur fut une lecture résolument mignonne et craquante, qui laissera sans doute un joli souvenir.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News