Dragon ball Vol.41 - Actualité manga

Dragon ball Vol.41

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 17 August 2015

La lutte pour la survie de l'humanité continue, mais tour à tour tous nos héros se sont cassés les dents contre Boo qui n’est désormais plus que vice et haine suite à sa dernière métamorphose : sa puissance a encore augmenté. La Terre semble perdue, mais il reste encore un espoir : la descendance Sayan !

Nous avons là un tome entièrement tourné vers le combat, où les affrontements s’enchaînent sans se ressembler. Pour l'avant-dernier volume, pour la dernière ligne droite avant la conclusion de la série, l'auteur nous offre un dernier rush bourré d'action.
Toriyama n’est pas au bout de ses idées, cependant elles deviennent de plus en plus saugrenues, on tombe dans une surenchère difficilement digérable, entre Goten et Trunks qui deviennent surpuissant en s’entraînant uniquement quelques heures, Gohan dont la puissance est multipliée par 100 d’un coup de baguette magique (et qui au passage ne peut plus se transformer en super Sayan...la plus mauvaise idée de l'auteur depuis longtemps) et Boo lui même qui ne cesse de se régénérer et de devenir de plus en plus puissant, même lorsque son corps est entièrement détruit...cela en devient laborieux.
Heureusement l’affrontement contre les enfants est assez amusant, on a droit à un combat tourné en dérision ce qui nous change des éternels affrontements pour sauver la Terre…même si on y revient après bien sûr. En toute objectivité nous avons sans doute là l'affrontement le plus drôle de toute la série, on n'y croyait pas, surtout après le virage ultra sérieux qu'avait pris la série voilà bien des années.

Toriyama ne se ménage pas, les retournements de situations sont très nombreux, presque trop même, mais on sent bien qu’il étire la fin de cette partie jusqu’à la corde, abusant des ficelles qui ont fait son succès précédemment, mais qui cette fois deviennent abusives. Il s'était déjà servi de la régénération avec Cell, et déjà c'était excessif, voir agaçant d'avoir un adversaire vaincu à plusieurs reprises, mais qui revient en permanence...et bien c'est à peu près la même chose, mais en pire.

Cependant on ne s’ennuie tant l’action est omniprésente, mais il est clair que cette partie ne produit pas le même effet que les précédentes. Heureusement que la conclusion ne saurait tarder.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News