Dragon Quest - Les Héritiers de l'Emblème Vol.11 - Actualité manga

Dragon Quest - Les Héritiers de l'Emblème Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 17 Febuary 2020

Le tournoi se poursuit et il ne reste plus qu'une seule phase éliminatoire avant d'entamer les quarts de finale, et cette dernière phase concerne justement Aros qui va se retrouver face à Galbo, l'imposteur qui se fait passer pour un descendant de Roto...mais ce dernier se montre bien plus coriace que prévu: une entité inconnue s'est emparée de lui et contrôle ses faits et geste, se souciant bien peu de la vie de ses adversaires...

Le tournoi se poursuit donc avec un ajout supplémentaire qui vient casser la linéarité et apporter un enjeu supplémentaire et davantage de suspens et d’intérêt, car il faut être honnête, s'il est plaisant à suivre, en terme de surprise c'est loin d'être ça. Et si nous en avons une petite lors de la dernière phase éliminatoire, en ce qui concerne les quatre quarts de finale tout se passe exactement comme le lecteur pouvait s'y attendre...à la seule différence qu'une entité maléfique s'est invitée à la fête!

Donc si les matchs en eux mêmes n'ont rien de transcendant, l'auteur parvient tout de même à insuffler un certain suspens et surtout une véritable tension grâce à cette entité qui s'empare de certains guerriers participant au tournoi.
L’intérêt vient également de l’ambiguïté de cette entité, car si ses méthodes sont plus que discutables, de même que ses agissements (elle tue deux participants), son but semble toutefois d'aider Aros à remporter la victoire... Ainsi nos héros se montrent perdus et rentrent dans une phase de paranoïa qui apporte véritablement un plus à l'ambiance.
Tant que nous en sommes à évoquer le tournoi, il convient également de saluer la mise en scène de l'auteur qui parvient tout de même, malgré le manque de suspens en ce qui concerne l'issue des affrontements, à rendre ceux ci particulièrement prenant à suivre; visuellement c'est une grande réussite, tant dans la fluidité des affrontements que dans le rythme qui nous donne l'illusion d'une grande intensité (illusion car, au risque de se répéter, cette intensité est nuancée par le fait que le lecteur sait très bien qui va remporter chaque combat).

Dans les points négatifs, on peut noter un passage de festin alcoolisé qui n'apporte rien et ne se montre pas du tout aussi drôle que l'auteur le voudrait (c'est d'autant plus dommage qu'on en reste là de sa lecture, sur une image négative du tome donc); mais aussi un tournoi qui semble quelque peu s'éterniser au détriment du rythme globale de la série qui en oublie tout en pan de personnages (que fait Isari pendant ce temps? Où est il?)

Ce ne sont pas des défauts insurmontables et au final ils n'entachent pas tant que ça l'avis global sur un volume qui se montre prenant et apporte des choses nouvelles et prometteuses... On attend la suite, en espérant revoir Isari, mais plutôt confiants!
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News