Détective Conan Vol.35 - Actualité manga

Détective Conan Vol.35

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 20 Febuary 2020

Suite à une forte fièvre, Ran s'effondre. Dans ses rêves, la voilà replongée quelques temps en arrière, lorsque Shinichi n'avait pas encore « disparu ». Accompagnant son ami d'enfance et sa mère, Yukiko, à New-York, elle allait se retrouver mêlée à un meurtre sordide, en pleine représentation théâtrale. Une autre affaire que Shinichi allait résoudre, mais qui allait raviver un souvenir précis chez Ran...

Par sa fièvre, Ran rêve du passé, et c'est donc quelques années en arrière que nous mène ce début de 35e tome. L'occasion pour Gosho Aoyama de dépeindre une affaire parmi d'autre, mais il faut reconnaître que là n'est pas le plus grand intérêt de cet opus. Au contraire, l'enquête peut paraître lourde, du fait des doubles dialogues, les cases comprenant le texte anglais comme la traduction française. Une manière louable de soulever le fait que l'action se déroule en Amérique, mais voilà qui rend l'enquête et sa résolution plutôt lourde, quand bien même l'ensemble reste plaisant à suivre.

Reste que l'auteur nous étonne bien plus pour les quelques pistes de plus grande envergure abordées... très subtilement. Des personnages « connus » sont de la partie, mais le mangaka se contente de nous titiller à leur sujet, plus que donner des révélations concrètes, même s'il y en a bien une qui sera capitale pour l'un des concernés. Une phase en demi-teinte, mais finalement importante pour l'avenir de la série.

La suite nous offre deux affaires indépendantes et sans incidence avec le récit principal : une résidence hantée d'une part, et l'étrange disparition de Mitsuhiko de l'autre. Toutefois... Il serait un poil faux de dire que l'une d'entre-elles n'a pas de lien avec les hommes en noir. C'est très discret mais bien amené, même s'il faut reconnaître qu'on aimerait maintenant en savoir plus sur les fameux ennemis de la série.
Outre ce point, Gosho Aoyama offre deux enquêtes très différentes l'une de l'autre, et qui se complètent très bien par conséquent. De bons rythmes de progressions, des résolutions intéressantes et même surprenantes, parfois... Du Conan classique, mais comme on l'aime.

Enfin, le dernier chapitre de ce trente-cinquième volume se contente d'amorcer une nouvelle affaire, peut-être plus ambitieuse compte tenu du temps qu'elle met à démarrer, et tout ce qu'elle a à traiter. Difficile de juger le potentiel de l'enquête pour l'heure, mais voir la combinaison Conan/Hattori mise en avant constitue toujours un certain plaisir. Et il n'en faut pas plus pour espérer un tome suivant de bonne facture !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News