Claymore Vol.18 - Actualité manga

Claymore Vol.18

Lautrec à feu et à sang

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 July 2011

Après avoir récupéré les émotions et les souvenirs de Raphaëlle, Claire se retrouve face à la version exaltée entre cette dernière et Lucielle. De son côté, Riful, l'abyssale de l'ouest toujours accompagnée de son fidèle Duff, doit affronter Alicia et Beth, les redoutables jumelles de l'organisation. De leur côté, Cynthia et Yuma sont mal en point mais n'ont pas dit leur dernier mot. L'issue de ces combats pourrait bien changer la face du monde de Claymore tel qu'on le connaît...

Par le biais de ces différents combats que l'on suit en parallèle, ce dix-huitième volume se place sous le signe de l'action et se lit à la vitesse de la lumière. Pour autant, pas question pour Norihiro Yagi de négliger ses différents protagonistes. Alors que l'action, parfaitement rendue par le trait de l'auteur, bat son plein, certains personnages, Cynthia et Yuma en tête, gagnent un peu plus en profondeur dans leur relation, ce qui n'est qu'une nouvelle preuve que le mangaka ne se cantonne pas à une seule héroïne.
La situation est critique pour les "anciens" personnages de la série, d'autant plus lorsque revient sur le devant de la scène un protagoniste que l'on n'avait pas vu comme ça depuis longtemps, et qui vient semer encore plus la zizanie en dévoilant une force colossale accumulée pendant des années: Priscilla est de retour, et là où l'on s'attendait à suivre des combats de longue haleine en parallèle, l'omniprésence et la surpuissance de cette demoiselle sur le retour viennent bouleverser à nouveau le récit et précipiter les choses. Qu'on se le dise, la fin de certains grands personnages de la série semble bien plus proche qu'on aurait pu le croire. Et dans le même temps, avec cette réapparition, Claire, de son côté, voit ressurgir en face d'elle sa cible ultime, et laisse éclater une haine accumulée pendant de très longues années. Le terrain pour un affrontement épique est préparé, et toute la dernière partie du volume se fait encore plus palpitante.

En enchaînant les coups de théâtres et en précipitant les choses, Norihiro Yagi crée à nouveau la sensation sur le lecteur, qui se retrouve happé par les événements et est fin prêt à assister à un duel qui a tout d'épique. Un volume d'excellente facture, qui promet beaucoup pour la suite !


Koiwai


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News