Chef de Nobunaga (le) Vol.3 - Manga

Chef de Nobunaga (le) Vol.3

Rédaction
Lecteurs
17 /20

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 15 Juillet 2014

Nobunaga passe enfin à l’offensive et est prêt à unifier comme il se doit le Japon sous sa bannière. Toutefois, le chef de guerre doit avant tout s’assurer de la loyauté de ces divers alliés, c’est pourquoi il compte sur l’aide précieuse de Ken, notre fameux chef cuisinier. Mais alors que tout se passait pour le mieux, Nobunaga va malencontreusement découvrir que l’un de ses plus fidèles alliés l’a trahi... Commence donc pour les troupes d’Oda une véritable période d’incertitude où tout va se jouer à quitte ou double.


Le chef de Nobunaga continue sur sa bonne lancée. En effet, l’intrigue poursuit sa route et s’étoffe à chaque fois un peu plus, tandis que l’on en apprend plus sur le mystérieux homme qu’est Oda Nobunaga ainsi que sur son entourage. Ce dernier continue à se servir des talents de cuisinier de Ken afin de conforter sa position auprès de personnes influentes ou tout du moins de gens qui lui sont indispensables dans la persévérance de son ambition. La cuisine a toujours une place non négligeable dans le récit, mais l’histoire prend au fur et à mesure un peu plus de place. Ken n’assiste plus seulement aux événements de l’histoire, mais y est de plus en plus impliqué. Les enjeux grandissent pendant que le Japon féodal s’embrase sous les jeux d’influence, politiques et de guerre.


On sera toujours autant émerveillé par la facilité qu’ont les auteurs de distiller les différents éléments de l’histoire passée du Japon en une intrigue à part entière qui, tout en restant fidèle aux composantes connues, trace sa propre originalité et ses propres épisodes. A la différence d’un Goutte de Dieu ou d’un Thermae Romae, Le chef de Nobunaga lance dès le départ les graines d’une trame profonde et de longue haleine, tout cela à travers des protagonistes hauts en couleur et des plus humains.


Même si nous ne savons pas où tout cela va nous amener, il ne fait presque aucun doute que les auteurs savent, eux, où ils vont. Rien n'est déterminé, tout peut arriver, Ken va l’apprendre à ses dépens. On ne peut donc attendre qu’avec impatience la suite de ce volume, une nouvelle fois excellent.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali
17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs