Carnets de l’apothicaire (les) Vol.2 - Actualité manga

Carnets de l’apothicaire (les) Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 10 May 2021

Chronique 2 :

Mao Mao a vite monté les échelons pour devenir l'une des dames de compagnie de Gyokuyo, l'une des amantes de l'Empereur, un poste qu'elle a gagné en sauvant l'enfant de cette dernière du poison représenté par une poudre de maquillage. Pour cette prouesse, Mao Mao est temporairement missionnée par le souverain et envoyée au Pavillon de Cristal, afin de soigner l'une de ses autres concubines, Lifa. Cette dernière reste affectée suite à l'affaire du poison, et ses dames de compagnie actuelles ne semblent pas prendre les bonnes décisions. Pourtant, il sera difficile pour Mao Mao d'avoir le dernier mot avec elles...

Adaptation des romans de Natsu Hyûga, le premier volume du manga Les Carnets de l'Apothicaire on su charmer pour sa représentation d'un contexte fortement inspiré sur l'ancienne Chine, au sein duquel Mao Mao se plongeait dans différentes affaires en mettant à contribution ses talents. Un très bon début honoré par un second tome qui, tout en respectant les bases présentées par le titre, sait le faire progresser.

Car cette fois, ce ne sont plus une succession de cas qui sont présentés, mais bien deux histoires successives. La première (et la plus courte) mène Mao Mao auprès d'une autre des concubines de l'Empereur, via un chapitre qui va dévoiler davantage le tempérament très explosif de l'héroïne. Et d'une manière générale, c'est toute la force de caractère de la protagoniste qui donne à ce second tome de jolies forces. Loin d'être une naïve apothicaire évoluant tant bien que mal dans une cour impériale sans scrupule, celle-ci sait utiliser ses convictions comme arme de réussite. Sa manière de s'imposer amène des situations particulièrement appréciables, tout en confirmant Mao Mao comme une héroïne loin d'être caricaturale, tant on reste toujours dans une certaine zone d'imprévisibilité à ses côtés.

Et concernant les histoires dépeintes, celles-ci permettent de mettre toujours plus en amant ce contexte de Chine ancienne, une cour dont le majestueux de son apparence cache une permanente lutte entre les amantes de l'Empereur. Un champ de bataille passionnel dans lequel Mao Mao a son rôle à jouer en tant que goûteuse, ses talents permettant une nouvelle fois de déjouer des situations dangereuses pour les compagnes fétiches du souverain. Alors, il demeure un certain suspense dans chacun des chapitres pour une atmosphère à chaque fois prenante. La force d'ambiance du récit se confirme alors, celui-ci pouvant passer de l'humour au sérieux sans soucis, et sait s'appuyer des relations pleine de légèretés entre les dames de compagnie de Gyokuyo comme de la dimension vénéneuse des luttes de pouvoir. L'alchimie fonctionne une nouvelle fois à merveille, aussi la lecture n'en devient que plus accrocheuse.

Aussi, le titre a pour mérite de chercher à creuser plus loin du côté de ses thématiques. Une certaine révélation sur l'héroïne en dira long sur son caractère et sur sa vision de la société, ce qui peut s'apparenter comme un moyen de la faire passer pour une femme fatale déguiser comme une volonté de dénoncer le patriarcat d'époque, bien que ce ne soit pas sans certaines maladresses (l'idée que seule une fille qui ne corresponde pas aux critères de beauté de son seule soit à l'abri de tout dévolu masculin est une réflexion bancale, et peut-être dangereuse). Mais si cela est perfective dans l'idée, il donne une force indéniable à Mao Mao, une héroïne aussi attachante que fascinante... et effrayante.


Chronique 1 :

Mao Mao commence une nouvelle vie en tant que dame de compagnie et goûteuse de la belle et douce Gyokuyo, la favorite de l'empereur, et si elle a pu attiser les jalousies dans un premier temps, de par sa nature agréable elle va rapidement être adoptée par les autres dames de compagnie mais également par d'autres personnes appartenant à la cour!
Ses nombreux talents vont être remarqués mais ils seront mis à rude épreuve lorsque lors d'un événement rassemblant toutes les concubines, a lieu une tentative d'empoisonnement...

Le premier volume s'était vraiment montré séduisant et c'est sans surprise qu'on retrouve un deuxième opus tout aussi plaisant et rafraîchissant, bien que des thèmes sérieux, voire parfois graves soient abordés! La forme va également changer puisque déjà on ne retrouve plus ce format voulant que chaque chapitre nous raconte une histoire, ici il y a un fil rouge qui se dessine.

Ayant fait ses preuves auprès de Gyokuyo, Mao Mao va cette fois devoir aider une autres des favorites de l'empereur, la belle mais froide Lifa: en effet celle ci subit toujours les effets de l'empoisonnement qui touchait les enfants de la cour...
Au cours de ce chapitre on va découvrir une Mao Mao pouvant se montrer dure et sévère, une facette qu'on n'avait pas eu le loisir de découvrir dans le premier tome, cela en est d'ailleurs surprenant!
Mais sa gentillesse va la rattraper et elle va tout faire pour aider Lifa, qu'elle devrait pourtant voir comme une menace pour Gyokuyo...
Par le biais d'une conversation entre notre jeune héroïne et la promise de l'empereur, on constate une nouvelle fois que les auteurs s'amusent à glisser de petites références coquines plutôt amusantes!

Par la suite, le titre va développer un peu plus son univers, non seulement en nous dévoilant l'empereur, mais également en nous présentant les autres concubines de ce dernier: elles sont au nombre de quatre et nous en connaissons déjà deux...le calcul est simple: on découvre les deux dernières, chacune possédant son caractère ainsi que ses spécificités, de sorte à ce que le lecteur ne puisse pas les confondre!

Les chapitres qui vont suivre vont tourner autour de la préparation d'une réception se déroulant en extérieur, en présence des concubines et des ministres de la cour...un événements à la fois attendu et redouté où tous les regards vont longuement se porter sur les goûteurs des plats destinés aux convives! C'est là que Mao Mao se fera encore remarquer annonçant la suite qu'on attend dans le troisième opus!

A noter également qu'on va en apprendre davantage sur le passé de notre héroïne, passé qu'elle va confier à Jinshi qui semble apprécier de plus en plus la jeune femme! Une histoire tragique qui vient quelque peu contrebalancer la légèreté du titre mais qui apporte d'autant plus de maturité!

Un deuxième tome tout aussi agréable et plaisant que le précédent, développant encore un peu plus l'univers! On en redemande!   


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News