Card Captor Sakura - Edition Deluxe Vol.8 - Actualité manga

Card Captor Sakura - Edition Deluxe Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 25 Febuary 2019

Critique 2
   
Pour éviter à Yukito/Yué de trop s'affaiblir au risque de disparaître, Toya lui a confié les pouvoirs qui étaient enfermés en lui, avant de s'évanouir. Un événement qui n'est pas sans conséquences: le grand frère de Sakura s'est évanoui, il ne pourra plus veiller de la même façon qu'avant sur sa petite soeur, et de son côté Yukito a désormais conscience d'être Yué. Quant à Sakura, elle a assisté à toute la scène... Comment réagira-t-elle face au "sacrifice" de son frère ? La réponse, qui se dessine très vite dans le tout début de ce volume, est vraiment jolie et touchante, car au-delà de faire franchir u nouveau pas dans l'intrigue, elle témoigne une nouvelle fois de toute la bienveillance que se portent les personnages. Ainsi, on comprend très bien que le choix fait par Toya est autant pour Yukito que pour Sakura: en plus de ne pas vouloir perdre son ami qui compte plus que tout pour lui, il a aussi décidé d'abandonner ses pouvoirs pour les confier à quelqu'un qui sera plus en mesure de veiller comme il se doit sur sa petite soeur adorée.

Et bien sûr, toute la suite reste dans cette même optique qui fait tout le charme de la série depuis ses débuts: les différents événements liés aux cartes et manigances d'Eriol/Clow permettent toujours, en toile de fond, d'aborder la beauté des relations entre les personnages.

Il y a donc ici quelques nouveaux petits rebondissements prenants, avec des menaces apparaissant à la kermesse de l'école puis à la fête du sanctuaire, menaces auxquelles Sakura fait face à sa manière, avec une utilisation de ses cartes qui s'effectue autant pour effacer les dangers que pour créer des choses bénéfiques dans son entourage, à l'image des lumières qu'elle crée avec sa magie pour pallier le manque d'électricité à la fête, enveloppant le tout dans ne atmosphère assez magique. Tout en montrant à nouveau sa force magique, Sakura reste donc aussi une fillette toujours aussi emplie de bonté, ce qui continue d'en faire une jeune héroïne profondément attachante et adorable ! Mais saura-t-elle faire face aux dernières épreuves qui se profilent ? Ce qu'elle se met à voir en rêve sur un passé lointain concernant Clow semble surtout la préparer à un ultime affrontement, qui ne fait que s'installer dans les toutes dernières pages du volume en laissant sur un bon climax.

Mais pendant ce temps, tous ces événements sont donc un excellent moyen de continuer à peaufiner les relations des personnages, et notamment les liens sentimentaux, tout d'abord parce que suite aux événements des premières pages Sakura ne peut bientôt plus contenir ce qu'elle ressent pour Yukito... mais s'agit-il bien de sentiments amoureux ? La réponse du lycéen à la petite fille est vraiment très jolie, bien tournée, bourrée de bienveillance, et laisse une porte ouverte pour Shaolan. Yukito est-il vraiment le garçon qui occupe le plus de place dans le coeur de Sakura ? Shaolan, toujours plus troublée face à la fille qu'il aime, saura-t-il en profiter ? Au-delà de la simple question amoureuse, nombre de scènes entre eux otn de quoi réchauffer le coeur, comme quand Sakura se confie à Shaolan, que le jeune garçon la soutient, qu'elle le lui rend bien en l'invitant à la fête et en lui concevant un yukata... Et bien sûr, à côté d'eux Tomoyo est toujours là, en observatrice bienveillante, et en soutenant avec son habituelle douceur et sa maturité sa Sakura chérie ainsi que son amoureux transi qui peine encore à faire le pas en avant.

L'histoire avance donc, les sentiments aussi, mais on reste surtout séduit par la façon dont les personnages continuer de veiller les uns sur les autres, les Clamp montrant là tout leur talent pour dépeindre de belles relations. Qui plus est, tout est be en place en vue de la dernière ligne droite dans le dernier tome, et même si l'on connaît déjà la fin de cette série devenue culte, c'est avec une impatience intacte que l'on lira l'ultime volume de Card Captor Sakura.
  
  
Critique 1
  
Pour sauver Yukito qui peine à vivre depuis que Yue s'est éveillé en lui, Toya sacrifie une partie de son pouvoir magique. Yukito recouvre alors ses forces mais Toya, épuisé, est contraint à un repos forcé. Un chamboulement qui affecte Sakura, sans compter qu'Eriol s'apprête à lui imposer des épreuves décisives...

Avant-dernier tome pour la nouvelle édition de Card Captor Sakura, et un volume charnière tant l'intensité est au rendez-vous. Menace assez distante et ambiguë, Eriol se dévoile un peu plus dans ce volume et montre qu'il s'apprête à passer à l'action. Il est toujours difficile de décerner le pourquoi du comment, c'est même ce qui fait tout le mystère du personnage, mais les Clamp entretiennent particulièrement bien toute cette aura, créant une réelle intensité toute la durée du tome.

Dans sa globalité, ce huitième opus conserve un schéma classique. Les péripéties de Sakura s'enchainent, amenant la card captor à transformer de nouvelles cartes. Ce n'est donc pas tant pour ces aventures que le tome captive, malgré l'entretien d'un certain fil conducteur qu'est la montée en puissance de Sakura en ce qui concerne ses pouvoirs magiques, mais bien pour toute l'écriture des personnages qui a lieu en parallèle. On sent clairement l'approche de la fin de la série (du moins, de la première série désormais), les Clamp amènent alors progressivement l'évolution des personnages à leurs dénouements. Rien de forcé toutefois, et c'est clairement la force du tome : son rythme concernant cette écriture des personnages. Certaines intrigues sentimentales touchent à leur fin, de manière extrêmement douce et logique. Et c'est clairement cette douceur qui va caractériser l'ensemble du tome, toute action entre les protagonistes étant marquée par une sincère bienveillance. Si ça a l'air mièvre sur le papier, la recette est typique de Sakura et rend les personnages encore plus attachants. Shaolan est un exemple marquant, sa relation avec l'héroïne prend plus d'ampleur, nous sommes alors loin de la petite peste de début de série.

En résulte un tome proposant bon nombre de moments touchants, un peu tristes parfois, mais toujours très chaleureux puisque les personnages en ressortent plus matures. Toute cette écriture n'empêchent pas les Clamp de développer un peu leur mythologie, puisque de passionnantes révélations autour de Clow sont apportées, une mise en place obligatoire du grand final de la série qui débute dès le dernier chapitre de ce volume.

Un huitième tome passionnant, donc, et qui laisse présager un ultime volume encore plus dense, intense et captivant. On se demande forcément si Sakura triomphera de l'ultime épreuve, et quelles seront les conclusions des différentes intrigues romantiques... à condition de ne pas connaître la série originale sur le bout des doigts évidemment. Tout un programme, ce qui rendra l'attente du neuvième et dernier tome particulièrement rude.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News