Bloom into you Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 02 December 2020

Après avoir avoué à Nanami ses sentiments, Yû à vu celle-ci s'éloigner d'elle. Pourtant, la présidente du conseil des élèves n'a pas rejeté son amie, loin de là même. Aussi, au retour de son voyage scolaire, elle demande à Yû de l'attendre dans la salle du conseil, afin qu'elles s'ouvrent enfin l'une à l'autre. Serait-ce l'espoir d'une fin heureuse pour les deux adolescentes ?

Nos deux héroïnes auront, chacune d'elles, parcouru un joli bout de chemin à travers Bloom Into You, titre parlant d'amour et plus largement du rapport à autrui qui peut être impacté par nos expériences personnelles. Alors, il est temps que Nio Nakatani mette un point final à son histoire, une conclusion qui reste fidèle au titre jusqu'au bout : Jolie, sincère et optimiste.

Pourtant, ce n'est pas un grand suspense qui est implanté dans la première partie de tome. Le face à face fatidique entre Yû et Nanami était attendu mais sa finalité semblait évidente. Sans trop nous faire patienter, l'autrice amène ce qu'il y avait de mieux pour ses personnages principaux, très tôt dans le volume, de manière à permettre à celui-ci de s'intéresser à l'après.

Car si un chemin a été parcouru, un nouveau s'inaugure dans la relation nouvelle entre les deux lycéennes. Toutes deux ayant un vécu bien unique en matière de relations, comment gérer un amour qu'aucune n'envisageait il y a quelques mois de ça ? Une question qui trouve une réponse vaste et développée, dans une ambiance particulièrement sucrée et riche en bons sentiments. La mangaka parvient ainsi à dépeindre les premiers instants de la relation avec une sincérité frappante, et sans jamais tomber dans une mièvrerie trop grande. Car aux premiers grands émois de couple s'associent des désirs charnels naissants, ce que le récit n'occulte pas et traite même avec beaucoup d'émotion et de pudeur. Nio Nakatani croque à pleines dents et de manière juste l'idée du premier amour, fort et ardent, de manière à mener ses deux héroïnes vers la fin qu'elles méritent, et qu'on espérait pour elles depuis le départ.

Et en filigrane, ce dernier opus ne manque pas à s'intéresser à différents éléments, à commencer par le devenir des personnages secondaires, par un agréable épilogue notamment. Personne n'est écarté, chacun ayant droit à sa petite issue positive de manière à ne pas laisser le lecteur dans une quelconque frustration. Et dans ces développements annexes, on apprécie aussi la manière dont la mangaka aborde une nouvelle fois la question des relations homosexuelles dans la société, toujours tout en bienveillance, de quoi cristalliser jusqu'au bout l'ambiance fell good de ce dernier volet.

Du début à la fin, Bloom Into You aura été une série touchante et particulièrement humaine, traitant aussi bien du premier amour que de la difficulté à la trouver, en abordant même des segments plus dramatique avec l'arc de la pièce théâtrale du conseil des élèves. L'autrice apporte alors un point final sans doute, joli et plein d'espoir, pour une conclusion bien menée et efficace. On referme forcément ce dernier volet avec un petit pincement au cœur, les adieux à Yû et Nanami étant forts. Alors, celles et ceux qui ne sont pas passés par la case anime pourront combler le vide avec l'adaptation couvrant une partie du manga, d'autant plus que celle-ci paraîtra sur support physique chez l'éditeur l'année prochaine. Et au passage, on reste en droit de croiser les doigts pour une potentielle suite.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News