Bloody Monday Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 14 January 2016

Quand un problème est résolu, il y en a deux fois plus qui arrivent. Laissé libre par "J" qui compte bien l'utiliser encore, Fujimaru n'a pas le temps de se reposer, car un double problème très grave vient de se déclarer.
D'un côté, son père s'est enfui de l'hôpital pour une raison inconnue et est recherché de plus belle, et Otoya se met alors à sa recherche.
De l'autre, le 3ème sous-sol du Third-I se voit attaqué par ce qui semble être le terrible virus Bloody-X ! Celui-ci a déjà fait une victime, et le temps semble compté pour deux autres agents mis en quarantaine dans le sous-sol, condamnés à attendre la mort alors qu'ils étaient censés se marier le mois suivant... à moins que Fujimaru ne réalisé l'exploit d'enfin trouver la trace de l'antiviral !
Quant à Kanô, rongé par le désir de venger Sayuri, il a choisi d'aller à l'encontre des ordres et de la jouer solo en suivant le camion avec lequel "J" et ses sbires se sont enfuis...

Si Bloody Monday possède une grande qualité, c'est bien celle de ne jamais laisser les rebondissements retomber : chaque tome amène de nouveaux événements qui entretiennent le suspense, par exemple ici la filature de Kanô, la fuite de Ryûnosuke Takagi, où encore la nouvelle mission inquiétante confiée à Maya...
Mais toutes ces pistes ne restent ici que superficiellement entretenues ou simplement mises en place, car l'essentiel du tome est occupé par la recherche de l'anti-viral. L'heure est venue pour Fujimaru et sa nouvelle garde du corps Minami de s'activer pour en fin déchiffrer le fichier Shikimura... mais entre la menace des sbires de "J" qui a tout planifié et l'arrivée d'une nouvelle trahison, la tâche s'annonce ardue, et pour avoir une chance d'arriver à ses fins Fujimaru devra plus que jamais laisser parler ses dons informatiques ainsi que ses capacités d'analyse.
Mais honnêtement, cette fois-ci on ressent un petit coup de moins bien dans le récit trop bien huilé de Ryô Ryumon, qui en fait un peu trop sur la perspicacité de Fujimaru concernant la nouvelle trahison, et sur cette énième trahison elle-même (les traîtres dans tous les sens commencent à lasser... mais on reste curieuse de connaître les motivations du traître)... sans parler de la petite scène de l'hélicoptère assez invraisemblable. Egalement, il est dommage que l'on ne ressente pas spécialement le parfum de "compte à rebours" pour sauver les agents du 3ème sous-sol, car à force de multiplier les pistes Ryumon n'a pas vraiment l'occasion de jouer pleinement sur ce suspense lié au temps limité.

Les petites facilités et surenchères sont là et se ressentent plus que jamais, mais restent contrebalancées par l'intensité du récit qui, elle, reste bien présente, entretenue par les différents événements tel un bon divertissement façon Hollywood.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News