Black Clover Vol.27 - Actualité manga

Black Clover Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 27 May 2021

Suite à leur cuisante défaite et à l'enlèvement de Yami et de Vangeance, les capitaines de compagnies de Clover se réunissent et préparent la contre attaque! Ils seront aidé pour cela par Nacht, le vice capitaine de la compagnie du Taureau Noir qui s'avère être d'une puissance monstrueuse et surtout qui a été un espion pendant de longs mois au sein du royaume de Spade! Il prend Asta sous son aile pour qu'il parvienne à fusionner avec le démon qui est en lui!

Si les tomes précédents étaient plutôt stimulants et promettaient de belles choses et des affrontements épiques pour la suite, et si c'est également le cas pour le présent opus, on sent tout de même que Yuki Tabata commence à tourner en rond et joue sur la carte du sensationnalisme un peu facile pour faire avancer son récit!

Certes le personnage de Nacht qui entre en scène est charismatique et intéressant, sa personnalité également s'avère assez séduisante, mais n'est ce pas un aveu de l'auteur de tomber dans la facilité? Il sort absolument de nulle part, on n'avait jamais entendu parler de lui et comme par hasard quand tout va mal, un Chevalier Mage possédant un démon apparaît, comme par hasard il est vice capitaine du Taureau Noir et bien entendu, parce que sinon ce ne serait pas suffisant, il parvient à tenir en respect plusieurs capitaines de compagnie à lui seul!
Alors certes il est bad-ass mais il apparaît tel un Deus Ex Machina un peu navrant!
Ce qui est navrant également c'est le fait de nous proposer presque un tome entier d’entraînement alors qu'on sort justement d'une phase qui a déjà été consacrée au power-up de nos héros...mais peu importe on repart pour un tour avec cette fois une augmentation de puissance significative alors qu'ils n'ont que trois jours pour se préparer (alors qu'ils avaient six mois pour le faire il y a seulement deux volumes)! Là encore on tombe dans le ridicule et cela a de quoi agacer!

Pourtant il y a aussi de bonnes choses dans ce tome, qui viennent justement sauver l'ensemble! On a donc Nacht qui est aussi charismatique qu'intrigant, on fait enfin la connaissance du démon qui habite le corps de Asta, celui ci prenant corps et se dévoile (ceci dit là aussi il y a des choses à dire: il était humilié en tant que démon car le plus faible d'entre eux et alors qu'il a été emprisonné pendant des années il devrait être plus puissant que ces congénères?), et on a également un touchant flashback concernant Liebe, le démon en question, avec un lien étonnant avec Asta (mais là encore ça sort de nulle part)!
Mais surtout on a un humour qui demeure efficace et un dynamisme des traits qui rend l'ensemble d'autant plus facile et plaisant à lire.

Un tome en demi teinte, avec beaucoup trop de facilités pour ne pas les mentionner et pour qu'elles ne viennent pas gâcher notre plaisir! On sent l'auteur en manque d'idées, espérons que la suite de la série n'en pâtisse pas trop!
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

12.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News