Bâtard Vol.1 - Actualité manga

Bâtard Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 27 April 2021

Chronique 2 :

Vous ne savez pas ce qu'est un webtoon? Et bien moi non plus je ne m'étais jamais intéressé au sujet!
Il s'agit tout simplement de manhwas publiés en ligne! Et pour l'occasion Ki-oon débute une nouvelle collection, simplement baptisé "Toon" qui verra la publication de ces fameux webtoon Coréen!
Le premier à ouvrir le bal n'est autre que celui qui nous intéresse présentement, à savoir un titre au nom évocateur "Batard"!
Aux commandes de cette série prévue en 5 tomes, on trouve Carnby Kim au scénario et Youngchan Hwang aux dessins. Suite à un joli succès sur la plateforme sur laquelle il était diffusé, il arrive donc en format papier, ce format si cher à nos cœur!

Jin est un lycéen taciturne qui ne va pas vers les autres, à l'opposé de son père sans cesse souriant et avenant! Ce dernier engage une professeure pour donner des cours à son fils, et alors qu'il s'absente Jin va froidement tuer la jeune femme à coup de masse!
On découvrira bien vite que Jin est dégoûté par son père, mais les choses ne sont pas telles qu'on pourrait le croire à première vue. Jin est ici une victime qui vit dans la peur... Il trouvera un peu de réconfort auprès d'une jeune fille de sa classe qui prendra sa défense, alors qu'il subit sans cesse du harcèlement... Mais la personne le manipulant va lui demander de tuer cette jeune fille...ce qu'il se refuse à faire!
Peut être le début de la rébellion et de la libération de Jin!

Il ne faudra pas attendre longtemps avant de plonger dans une ambiance malsaine, au bout de seulement quelques pages on va assister au meurtre, en apparence totalement gratuit, d'une jeune femme par un adolescent! Ça pose le ton! Et on ne quittera jamais vraiment cette ambiance dérangeante! Cela sera même de pire en pire au fur et à mesure qu'on va apprendre à connaître Jin et son père!
Ce dernier, bien sous tout rapport, présentant aux yeux du monde un visage souriant et agréable, passant même pour un faible voulant à tout prix éviter les conflits, est en fait le pire des monstres, se complaisant à massacrer des jeunes femmes et se servant de son fils comme rabatteur!
Comme si tout cela ne suffisait pas, il passe son temps à le rabaisser, il est violent avec lui que ce soit physiquement ou psychologiquement. Comment dans de telles conditions sortir d'une telle emprise? Par le biais d'un faible rayon d'espoir symbolisé par une jeune fille courageuse et battante...un modèle que Jin aimerait suivre!

L'ambiance du titre se veut donc particulièrement pesante, oppressante, presque angoissante, et tout est fait pour que le lecteur déteste le père de Jin...comment pourrait il en être autrement?
Et malgré cette ambiance, on rentre très rapidement dans le récit et on est curieux d'en apprendre plus, de découvrir quel sera le destin des personnages; comment Jin va pouvoir se libérer de l'emprise de son maléfique géniteur, comment lutter contre un esprit qui a dédié sa vie à faire du mal!

Le principal défaut qui pourrait être fait au récit vient de l'aspect un peu caricatural de certains personnages, en particulier du père meurtrier. Mais rien de dérangeant qui viendrait nous sortir de la lecture, voire nous empêcher d'y entrer.

On peut par contre être bien plus critique sur le dessin! Si les personnages sont pleinement expressifs, on ne peut pas dire que ce soit joli! Et bien que l'histoire soit dérangeante, rien n’empêchait un joli trait (je pense notamment à Tsutsui qui raconte des histoires dérangeantes également mais qui possède un trait fin et détaillé).
Le dessin fait vraiment très amateur et est largement perfectible!
Pour la mise en scène rien d’exceptionnel non plus mais c'est en grande partie le format qui veut ça! Les webtoons se lisant sur des écrans, l'image défilant de bas en haut, même en format relié, on retrouve ici ce découpage par palier sur toutes les planches.

Du coté de l'édition, on connaît désormais le soin qu'apporte Ki-oon à ses titres! Si le prix peut paraître excessif, il faut toutefois noter qu'on nous propose un volume épais de plus de 400 pages, totalement en couleur, avec une couverture en relief, et ce sans la moindre fausse note!

Batard n'est peut être pas la série qui va révolutionner le genre du thriller, mais elle se veut suffisamment prenante pour nous tenir en haleine pendant un long moment de lecture et vient nous happer dans un récit sombre mais prenant!


Chronique 1 :

La folie des webtoons débarque sur les étals de nos librairies.

Après notamment Killing Stalking, sorti en novembre chez Taifu, un autre webcomic très connu paraît, cette fois aux éditions Ki-oon : Bâtard.
Ils seront bientôt rejoints par d’autres succès coréens, mais concentrons-nous pour le moment sur celui qui inaugure la nouvelle collection de Ki-oon, succinctement nommée « Toon ».

Publié entre 2014 et 2017 en Corée, le thriller de Carnby KIM et Youngchan HWANG a beaucoup fait parler de lui durant sa publication, trustant régulièrement le top des séries les plus lues du catalogue Naver Webtoon.
Grâce aux qualités intrinsèques du titre, Bâtard s’est rapidement fait une réputation hors des frontières du pays du matin calme et l’annonce de la parution en physique chez nous en a réjouit plus d’un.

Pour ceux découvrant le genre, les webtoons sont lus en ligne, principalement sur smartphone, et surtout, adaptés pour ce format. Ils sont pensés par les auteurs ainsi et découpés en conséquence. Le but étant que le lecteur veuille faire défiler verticalement les pages au plus vite, le pouce à l’aguet, pour découvrir le plus rapidement possible la suite de l’histoire.

Cet effet « page turner » peut-il être conservé dans un format relié ?
Dans le cas de Bâtard, c’est un grand oui.

« Sans que personne ne me le dise, j’ai compris que quelque chose clochait.»

Arrachons le pansement dès le début : certaines ficelles et coïncidences de ce tome 1 sont assez grosses, c’est un fait... mais rien qui n’empêchera l’immersion dans le récit et l’instauration d’une angoisse grossissant de chapitre en chapitre.
Nous sommes sûrement une grande majorité à avoir connu, dans notre vie perso ou pro, une personne détestable, nous rendant la vie impossible. Mais se présentant devant les autres comme un individu totalement sympathique et fréquentable. Une situation profondément rageante et injuste, et qui parlera facilement à nombre d’entre nous. Une impuissance qui fera écho à la situation de notre héros, Jin. Seulement, lui, a affaire au pire des monstres que cette terre puisse porter. Et cette dualité funeste sera la force du titre.
Dès les premières pages, une pression indicible mais palpable ne quittera pas le lecteur. On découvrira très vite l’horrible vérité. À partir de là, l’antagoniste se révélera terrifiant et totalement imprévisible.
Les sentiments sombres et négatifs que ressentent les personnages (et ils seront nombreux !), sont très facilement lisibles et identifiables grâce au dessin. Simple mais efficace, il sert l’histoire à merveille. Si certains corps semblent parfois un peu rigides, les visages et les regards dans les moments de tension sont très expressifs.
Ce volume 1 nous immerge donc très vite dans une ambiance noire et poisseuse. Et on a qu’une envie : découvrir au plus vite la suite !
Prévue en 5 tomes, la série propose pour le moment un suspense et une histoire fortement intrigantes.
La suite permettra également d’affermir les personnages qui sont encore un peu trop dans leur rôle de fonction narrative pure et simple. Mais le potentiel est là et les bases présentées sont propices à de bons développements de leur psychologie.

Pour le moment, Bâtard est donc un très bon début de divertissement. Mais on sent, aussi bien au niveau des protagonistes que des rebondissements, que le titre peut encore gagner en intérêt et en ambition ! Au vu la réputation de la série, on espère bien la voir tenir ses promesses.

Au niveau de la fabrication, Ki-oon nous propose, comme à son habitude, un produit très qualitatif. Si le prix de 15€ peut refroidir certains lecteurs, il faut tout de même souligner que ce n’est pas volé. Tout en couleur, ce tome de 440 pages nous est proposé dans le même format qu’ARIA The Masterpiece, chez le même éditeur : 15 x 21cm. Un gauffrage léger, mettant en relief le héros sur la couverture, nous est même proposé !
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
mokochan

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News