Baltzar - La guerre dans le sang Vol.7 - Actualité manga

Baltzar - La guerre dans le sang Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 20 November 2020

L'attentat terroriste pendant la conférence internationale n'a pu qu'être partiellement évité: si aucune victime n'est à déplorer grâce à la bravoure de Baltzar et de Helmut, l'hôtel où l'événement se tenait a tout de même explosé sous les yeux de tous, au moment même où le roi de Weissen y était. La tension monte alors forcément d'un petit cran: la conférence a dû être stoppée en cours de route sans pouvoir aboutir, le doute persiste quant à l'identité de la personne ayant tenté d'assassiner le roi... et c'est dans ce contexte que Baltzar a accepté de suivre en calèche celui qui l'a surprenamment sauvé dans le tome précédent: ce bon vieux Rudolf Von Liebknecht, son vieil ami dont les desseins sont décidément toujours aussi ambigus par certains aspects... Néanmoins, si Baltzar ne peut que douter encore et toujours des actes de son vieux camarade, il ne s'attendait certainement pas à ce que celui-ci le conduise à une entrevue avec Impératrice d'Erzreich Maria Ludovika ! Celle-ci affirme vouloir apaiser les tensions entre Erzreich, Weissen et le Baselland et, pour cela, a une idée précise en tête: offrir en mariage deux de ses petites-filles, princesses d'Erzreich, aux deux princes du Baselland. Si Theodore a d'ores et déjà accepté, la tâche risque d'être plus ardue pour convaincre August, et convaincre ce dernier est précisément la mission que l'Impératrice souhaite confier à Baltzar, tâche d'autant plus ardue que suite à son exploit le chef d'état-major Von Stauffenberg lui confie encore une nouvelle tâche, qui est surtout un prétexte pour le placer sous la surveillance par Jurij et Timo au sein même de l'école militaire ! Et comme si ça ne suffisait pas, notre héros se retrouvera à nouveau bien vite face à nombre d'imprévus, surtout à partir du moment où le prince August finit par lui avouer de bien sombres vérités sur sa famille...

Qu'on se le dise donc, entre les questions de mariages au début du tome et la fin du volume où il est tout bonnement impuissant, Baltzar va passer ici par nombre d'étapes, jouet des manigances de différentes personnes en tête desquelles le chef d'état-major de Weissen et l'Impératrice d'Erzreich. Pris au piège d'ambitions qui se dévoilent toujours plus et en n'étant lui-même qu'un pion entre les mains de ceux qui veulent le manipuler, notre héros n'est pourtant pas au bout de ses surprises dès lors que des révélations importantes arrivent par l'intermédiaire d'August. On a alors un volume une nouvelle fois très riche en données, la plupart d'entre elles tournant surtout autour de la famille royale. On apprend avec intérêt la généalogie de la famille royale de Weissen, mais plus encore les plus sombres secrets de celle du Baselland, secrets qui ne contredisent jamais ce que l'on a pu voir auparavant de la relation conflictuelle entre les deux princes, nouvelle preuve que Nakajima Michitsune gère toujours aussi bien son scénario. Et face à la gangrène rongeant la famille royale de son pays, face au fait que le Baselland est dirigé par une marionnette, August est enfin contraint de prendre des décisions certes courageuse mais qui pourraient bien vite se retourner contre lui et faire les affaires de Weissen, entre autres.

Et Baltzar dans tout cela ? Eh bien, en étant ainsi ballotté entre ceux qui souhaitent l'exploiter pour s'accaparer le Baselland entre autres, le voici obligé de s'éloigner de l'école militaire, de se tenir de lui-même à carreau, tout en comptant sur ce qu'il a eu le temps d'inculquer à ses élèves de l'école militaire... Elèves qui ne sont aucunement oubliés ! Car tandis que Baltzar semble bel et bien inquiet pour l'avenir de ses protégés et qu'il fait ses choix vis-à-vis du Baselland et des attentes des autres pays envers lui, les cadets, eux, continuent d'avancer, entre certains tentant ardemment de défendre le conseiller qui leur a tant appris, Helmut qui se rebelle contre les décisions parentales... Et une toute fin de tome entamant tout juste une nouvelle bataille tendue où les jeunes pousses de l'école militaires tâchent délà de bien appliquer ce que leur instructeur leur a appris.

En résulte un volume à la fois assez posé et riche, avant que l'intensité ne regagne petit à petit du terrain dans une fin de volume particulièrement prometteuse. Peut-être que quelques donnes, notamment autour de Theodore, sont un peu trop vite évoquées, mais il reste que la série reste ici passionnante, Michitsune Nakajima prenant plutôt bien son temps pour décortiquer la complexe situation, esquissant une rupture qui risque d'être définitive dans la famille royale du Baselland, et nous promettant un prochain volume riche en combats et qui pourrait marquer un tournant important dans le récit.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News